Aujourd'hui, je publie un billet qui dénote de ma ligne éditoriale. Mais je m'en moque parce-que je crois que s'il ne devait rester qu'un billet sur mon blog, ce serait celui-ci.

Du 19 au 25 mars, c'est la 7ème semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse.

semaine-don-moelle-osseuse-843693.jpg

La moelle osseuse, avant, je connaissais pas vraiment. J'étais fan de Docteur Sylvestre étant jeune et j'avais du voir un épisode dans lequel le sujet du don de moelle osseuse était abordé mais mes connaissances s'arrêtaient là.

Jusqu'à ce jour de 2005. J'avais 18 ans.

J'avais compris qu'il se passait quelque chose chez moi, mais je ne savais pas quoi.

J'ai pris le train pour rentrer, mon père m'attendait dans la voiture pour me ramener chez nous.

Peu importe les mots qu'il a choisis, à ce moment là je n'ai enregistré que l'essentiel.

Mon père - 45 ans - avait un cancer de la moelle osseuse.

Sa vie a basculé, la notre aussi.

Les années qui suivent sont marquées par des traitements, l'espoir que les autogreffes fonctionnent puis la déception. Des années passées entre colère et résignation. Une vie qui change, un corps malade qui se bat pour survivre.

Quand tout a été essayé mais que rien n'a fonctionné, il ne reste plus qu'un espoir : l'allogreffe, c'est à dire la greffe de moelle osseuse provenant d'une personne extérieure.

Les frères et soeurs du malade font un test basique afin de savoir s'il y a compatibilité. On cherche à ce que les complexes majeurs d'histocompatibilité (CMH) se ressemblent le plus possibles pour que la greffe ait toutes les chances de réussir.

Manque de chance pour nous : aucun des 5 frères et soeurs de mon papa n'a pu faire ce cadeau à mon père.

Il a fallu alors élargir le champ de recherche.

La crainte qu'on ne trouve personne nous a envahis.

Enfin - en 2008 - on nous a annoncé que deux donneurs avaient été localisés aux États-Unis.

Après test de compatibilité très poussé, l'un des deux a été choisi.

C'est grâce à cette personne anonyme, ce "super-héros" que je peux encore profiter de mon père aujourd'hui.

On me demande souvent "Comment va ton papa ?" et je réponds toujours "il vit" parce-qu'il m'est difficile de répondre à sa place. Ca pourrait ressembler à un conte de fée, avec une happy-end et tout le tralala mais ce type de cancer ne se guérit malheureusement pas. Si la greffe a aujourd'hui réussi et qu'il a retrouvé un semblant de vie normale, son quotidien reste rythmé par des prises des médicaments et des rendez-vous médicaux.

Mais il vit.

Il faut savoir que chaque année, 2 000 personnes sont atteintes de maladies graves du sang, comme les leucémies, les lymphomes, mais aussi d’autres formes de pathologies sanguines moins connues. Ces maladies peuvent se soigner par des greffes de moelle osseuse.

Hier, mon père était touché.
Demain ce sera peut-être (et bien que je ne vous le souhaite pas) le votre.

Parce-que chacun d'entre nous peut-être un jour concerné de près ou de loin par l'une de ces maladies qui nécessitent un don de moelle osseuse d'un donneur extérieur pour les soigner, il est essentiel que chacun d'entre nous s'engage.

Je ne vais pas vous cacher que donner un jour ma moelle osseuse, ça me fait un peu peur. Parce-que, oui, ce n'est pas anodin. Que le prélèvement soit effectué sous anesthésie générale ou en ambulatoire (mode de prélèvement déterminé en fonction du donneur et du receveur), il est évident que le donneur doit avoir réfléchi auparavant à sa capacité à donner.

Mais la démarche pour être inscrite sur le Registre des donneurs volontaires de moelle osseuse reste simple.

3 conditions doivent être remplies :

  • être en parfaite santé
  • être âgé de 18 ans minimum à 50 ans révolus lors de l’inscription
  • accepter de répondre à un entretien médical et de faire une prise de sang

L'objectif est de recruter 18 000 nouveaux donneurs par an pour atteindre les 240 000 d'ici 2015 et de diversifier les profils inscrits sur le registre France Greffe de Moelle.

veilleurs_de_vie.png

Devenez veilleur de vie...

La page Facebook de la campagne : https://www.facebook.com/dondemoelleosseuse
Le site de la campagne : http://www.dondemoelleosseuse.fr/

La beauté, c'est aussi et avant-tout le partage !

PS : Si toi-aussi tu es bloggeuse, n'hésite pas à relayer cette information.