comparatif_brosses_nettoyantes_visage__9_.JPG

Pour ce comparatif, j'ai choisi de vous présenter quatre brosses qui se ressemblent dans leur fonctionnement, à savoir qu'elles ont un mouvement rotatif. Trois sont manuelles et une est électrique. J'ai également reçu pour test un Luna mini 2 FOREO mais je vous le présenterai dans un article à part car la technologie n'est pas la même.

Brosse pour le visage Braun (prix inconnu - remplacée par la brosse Face Epil Silk)

comparatif_brosses_nettoyantes_visage__1_.JPG

J'ai reçu cette brosse dans le coffret de l'épilateur Silk Epil 7 Spa (vendu alors 120 €). Je n'aurais pas acheté de moi-même une brosse électrique mais puisqu'elle était dans le kit, je l'ai testée.

La brosse fonctionne avec des piles fournies et l'embout peut être changé lorsqu'il est abîmé. Attention cependant, depuis ce kit je n'ai pas revu cette brosse puisque la marque Braun a lancé une brosse sans doute plus performante qui épile les petites zones du visage et nettoie/exfolie toujours par mouvement circulaire.

brosse_braun.gif

A l'utilisation, cette brosse est agréable car contrairement aux apparences, les poils de la brosse sont relativement doux, même si rien à voir avec ceux de la Tosowoong. Je l'ai cependant très peu utilisée, bien que je n'ai rien à dire sur l'efficacité à condition de l'utiliser avec parcimonie lorsqu'on a la peau sensible comme la mienne.

C'est en effet le léger bruit de la brosse lorsqu'elle tourne qui m'agaçait, gâchant quelque part la sensorialité du nettoyage de ma peau. Il m'arrive encore de la sortir, mais uniquement avec un gommage très très doux mécanique environ 1x/mois car je trouve qu'elle décuple l'efficacité du produit, sans pour autant trop agresser ma peau.

Brosse Ibuki pour le visage Shiseido (28,50 €)

comparatif_brosses_nettoyantes_visage__2_.JPG

Je reviens rapidement sur la brosse visage Ibuki Shiseido qui est la première brosse visage dont j'ai fait l'acquisition fin 2011.

C'est une brosse que j'affectionne particulièrement car je la trouve élégante avec sa jolie couleur blanche irisée (oui, oui ça compte un peu). Elle se distingue des deux brosses suivantes par un manche assez long qui permet, je trouve, d'avoir davantage de choix au niveau de la pression du massage exercée.

Au niveau de la "tête", la densité est moindre que celle des deux brosses. Ils sont dispatchés par petits paquets de différentes tailles avec au milieu cinq picots de silicones.

Je conseille de l'utiliser 2 à 3 fois par semaine pour parfaire son démaquillage avec une mousse nettoyante. J'apprécie énormément le fait que les poils ne se tâchent pas dans la durée (ici, c'est ma deuxième brosse que j'ai depuis 2 ans) et la sensorialité qu'elle apporte à ma routine de soin visage du soir, les picots de silicones étant particulièrement agréables pour le côté massant.

Brosse Tosowoong : l'originale (26 €) et son dupe SOS Pureté (21,90 €)

comparatif_brosses_nettoyantes_visage__4_.JPG

La Tosowoong c'est la brosse qui nous vient tout droit d'Asie. Présentée comme l'indispensable des routines beauté des coréennes, la réalité montre que nombreuses autres brosses co-existent au pays de matin calme.

Pour la petite histoire, sachez que j'ai testé d'abord le "dupe" offert par le site MoncornerB il y a deux ans avant de recevoir la Tosoowong originale il y a quelques mois. Ces deux brosses se ressemblent énormément avec une densité très conséquente de poils fins permettant d'aller nettoyer la peau en profondeur.

comparatif_brosses_nettoyantes_visage__3_.JPG

Je vais donc commencer par la première, la brosse SOS Pureté qui est en bois clair avec une cordelette pour l'accrocher et la faire sécher et qui contient 310 000 fibres de 0.045 mm. Comme je vous l'indiquais, je l'ai reçue il y a deux ans et c'est à cette époque que mon acné rebelle a commencé à bien se développer. Coïncidence ou non, il est vrai que lorsque ça nous tombe dessus et qu'on se met à focaliser sur les boutons, on s'interroge sur les causes susceptibles d'en être à l'origine.

Soyons claires, j'avais de l'acné avant d'utiliser cette brosse et elle n'est pas la cause de mon acné. En revanche, à partir du moment où je l'ai utilisée (sur un mois de test), j'ai constaté une prolifération des boutons sans pouvoir affirmer que c'est cette brosse qui en est à l'origine. Difficile en effet de le dire puisque les poils de cette brosse sont garantis comme étant parfaitement hygiéniques. C'est d'ailleurs ce que l'on m'a répondu lorsque j'ai exprimé mes craintes au service client. Pour ma part, j'ai toujours eu un doute car même en la laissant sécher 2 à 3 jours, elle reste humide. Difficile alors de ne pas imaginer qu'elle puisse devenir un nid à microbes même s'il est bien entendu possible de la désinfecter avant de l'appliquer sur son visage...quand on a du temps pour ça !

Après avoir fait ce constat, j'ai préféré stopper son utilisation à titre préventif mais je l'utilise de nouveau maintenant que j'ai terminé mon traitement Roaccutane sans difficulté particulière. L'utilisation est simple : on l'humidifie en mettant beaucoup d'eau et on ajoute dessus son produit nettoyant. Elle est très douce et fait bien mousser ma mousse nettoyante.

J'ai aussi reçu en septembre 2015 la fameuse Tosowoong qui lui ressemble, avec un look légèrement différent du fait du plastique blanc ABS et une cordelette plus fine. A titre tout à fait personnel je préfère l'esthétique de la brosse Tosowoong mais c'est davantage une affaire de goût qu'un réel défaut. 

Cette brosse est arrivée au même moment que débutait mon traitement médicamenteux contre l'acné. "Douceur, douceur, douceur", m'a alors martelé ma dermatologue en parlant de ma peau, me recommandant pas ailleurs l'utilisation de produits le plus hydratant possible. Ayant lu de bonnes critiques sur le net faisant l'éloge de la brosse Tosowoong (voir même de l'utilisation d'une brosse de manière générale) pour lutter contre l'acné, je l'ai embarquée dans ma routine soin du soir.

Plus de six mois après, j'en suis très contente. Elle est très similaire à la première brosse en terme de densité et de finesse des poils. Néanmoins, en terme de souplesse des poils et donc de douceur dans la durée, c'est Tosowoong qui l'emporte. Je l'utilise tous les soirs pour parfaire mon démaquillage avec ma mousse nettoyante-démaquillante du moment. Elle est redoutable pour enlever un fond de teint qui, fort heureusement, ne tâche pas ses poils en taklon blanc (contrairement d'ailleurs à ce que pourrait laisser penser une des photos qui les montre légèrement orangés).

Au niveau de l'éclat du teint ou de la disparition de points noirs, il m'est difficile de confirmer l'information puisque "grâce" au traitement Curacné, j'ai vu ces six derniers mois ma peau changer du tout au tout en passant par une période de grande sécheresse de la peau qui a eu pour conséquent un renouvellement accéléré de mes cellule et la disparition totale de mes points noirs...

Je peux juste vous livrer mon sentiment d'avoir une peau bien nette le soir avant d'appliquer ma crème de nuit, sans pour autant avoir l'impression qu'elle est décapée (elle ne crisse pas, c'est important de garder un film lypodique) ou qu'elle tiraille particulièrement.  Son seul défaut, comme sa cousine, c'est de mettre un temps monstre à sécher (environ 3 jours) et j'ai toujours dans la tête cette question de prolifération des microbes...

Un vrai "petit ours" d'une grande douceur cette Tosowoong !


comparatif_brosses_nettoyantes_visage__8_.JPG
comparatif_brosses_nettoyantes_visage__5_.JPG

comparatif_brosses_nettoyantes_visage__6_.JPG

Je crois que ce qu'il faut retenir de cet article, c'est que pour une peau sèche et/ou sensible donc plutôt fine comme la mienne, la brosse à massage circulaire demeure davantage un gadget qu'un réel outil d'amélioration de la qualité de sa peau. Ce type de brosse me paraît davantage adaptée aux peaux mixtes ou grasses.

Si elle peut légèrement améliorer l'éclat du teint et qu'elle procure - pour les versions manuelles - un agréable moment de détente grâce à la sensorialité qu'elle apporte, il ne faut cependant pas en abuser au risque de voir sa peau réagir de la façon inverse à celle attendue (sécheresse, boutons etc.).

Dans tous les cas, choisissez une brosse très douce et de qualité, qui conviendra vraiment aux besoins de votre peau, mouillez la énormément pour que ses poils se gorgent d'eau et abusez de produit nettoyant doux qui se mettra entre la brosse et votre prau. Pour faire votre choix, n'hésitez pas à lire différents articles comparatifs, il y en a beaucoup sur le net. Moi par exemple, en faisant quelques recherches, j'ai très envie de craquer sur la très girly Coc Peach de Coringo en forme de coeur rose avec des poils en soie. Dommage que son prix soit passé de 14 € à 22 € en très peu de temps sur le site Peaux d'Anges qui est le revendeur officiel en France...

Enfin, si vous êtes réticente à l'utilisation d'une brosse ou que vous n'avez pas envie de dépenser une vingtaine d'euros pour cela, sachez que ce n'est absolument pas grave et que des femmes se lavent depuis des centaines d'années avec leurs doigts et que cela ne semble jamais leur avoir posé de problème. Ce serait même plutôt le contraire même puisque ma dermatologue (qui n'est pas toute jeune) me disait ne jamais avoir rencontré autant de jeunes femmes ayant des problèmes de peau à force de layering, brosse décapante et autre soit-disant "innovation" censée nous rendre plus belles...

Pour aller plus loin : un article sur le rituel beauté des japonaise et la "mode commerciale" des brosses

Et vous alors : adeptes ou non des brosses nettoyantes ?