IMG_4987.jpg

La semaine dernière, Un battement de Sil... a eu cinq ans.

C'est samedi dernier, alors que je buvais un thé à Rennes avec Amélie que ça a fait tilt.
Les années précédentes, j'attendais avec impatience l'anniversaire de mon blog. J'avais pour ambition chaque année de vous organiser les plus beaux des concours, pour vous gâter, et vous remercier, encore et encore de me lire.
Cette année, la date anniversaire n'était pas entourée dans mon agenda. Pour tout vous dire, je pensais qu'à cette date, le blog serait fermé, c'est ce que j'avais en tête en juin. Plus envie d'écrire, besoin de me recentrer sur moi, d'être égoïste, de me prouver aussi que ce blog n'est finalement que peu de choses. Je n'ai quasiment rien écrit ces trois derniers mois et ça m'a fait du bien.

Ce blog, et celui que j'ai tenu durant deux années auparavant, ont vu passer beaucoup de choses.
Des déménagements, des tests foireux, des nouveaux départs, de belles rencontres, des ruptures, des larmes, des rires, des découvertes en tous genres, de très beaux voyages et de plus petites escapades. J'ai voulu mon blog avec supplément d'âme. J'ai voulu y mettre mon cœur, mon âme, mes tripes. Alors non, je n'entrerai jamais dans les détails de ma vie privée, mais j'ai reçu de très jolis mots ces dernières semaines qui me laissent à penser que derrière vos écrans, lorsque vous me lisez, lorsque vous regardez les photos que je prends, vous arrivez à lire entre les lignes et percevoir quelques bribes de ce que je suis, quelques éléments de ce que je vis. Merci du fond du cœur pour tout ça, et pour le reste.

Un battement de Sil... fait partie de moi et j'essaye désormais de l'accepter, de ne plus vouloir l'aseptiser, cloisonner ma vie, le faire ressembler aux autres blogs vitrine qui, personnellement, me barbent. Un battement de Sil...  c'est ma béquille dans la vie, une aventure extraordinaire, ma petite bulle de bonheur, et ça fait déjà cinq ans que ça dure.

Un battement de Sil..., c'est vous, c'est moi et c'est beaucoup de joie au quotidien.

Merci