Silana blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De vous à moi...

Fil des billets

dimanche 11 septembre 2016

UBDS fait sa rentrée

IMG_0842.jpg

Après plusieurs semaines d'absence me revoilà enfin.

Je sais que certaines d'entre vous s'inquiètent, à juste titre, du devenir de ce blog pour la simple et bonne raison que j'y publie des articles de façon très aléatoire depuis plusieurs mois. J'ai bien conscience d'avoir un peu déserté, et sans entrer dans les détails, la gestion de ma "vraie" vie, à la fois personnelle et professionnelle, en est la principale raison.

Pour autant, mon souhait est de continuer à écrire régulièrement sur cet espace qui est le mien depuis presque 7 ans, si possible en mettant à jour mon thème qui ne me ressemble plus vraiment, et de continuer à faire entendre ma voix de presque trentenaire, ni blogueuse professionnelle ni professionnelle de la beauté. Surtout, et si ça ne peut actuellement pas toujours se faire régulièrement ici, je veux continuer à partager avec vous. Pour cela, le mieux est encore Instagram qui est devenu mon réseau social préféré.

En cette "rentrée" 2016, je ne vous promets rien, ou plutôt je vous promets de faire du mieux que je peux.
Certaines me connaissent un peu et savent combien je suis happée par une vie personnelle qu'actuellement je subis plus que je n'ai choisie.
J'espère réussir à faire aboutir quelques uns de mes projets, de sorte à me stabiliser un peu et dégager du temps pour Un battement de Sil..., pour vous parler de mon traitement Roaccutane, de ma perte de poids, de combien j'aime ces poils de chats que vous verrez sur les photos de l'article suivant qui montrent la blogueuse imparfaite que je suis et que je veux rester !

J'espère vous lire très prochainement en commentaire.
Prenez soin de vous.
A très vite.

dimanche 3 janvier 2016

☆ 2016 ☆

bonne_annee_2016.JPG

3ème jour de l'année 2016, et je me décide à montrer le bout de mon museau.
Une nouvelle année s'est terminée.
2015, avec des épisodes personnels et nationaux difficiles et parfois même douloureux, m'a fait réfléchir, et je crois bien aussi, un peu mûrir.

J'avais envie de revenir aujourd'hui par ici pour vous souhaiter avant toute chose une très belle année 2016. Parce-que j'ai découvert que malgré mon manque de régularité, malgré mon absence de plusieurs semaines parfois, vous continuez à être fidèles à Un battement de Sil... Il y a ces petits mots que vous m'envoyez de temps à autres pour me demander si tout va bien, ces petits commentaires que je n'espère pas recevoir et que je découvre, sur d'anciens comme de nouveaux articles, et qui viennent illuminer mes soirées. Il y a aussi les "stats" dont je me moque éperdument mais qui m'indiquent que les fidèles passent toujours régulièrement par ici.

Pour tout ça, merci.

Ce n'est pas un secret, j'ai songé plus d'une fois à fermer Un battement de Sil... parce-que cette exposition sur la toile, bien que réfléchie, m'effraye, m'empêchant de me sentir complètement libre de vous en dire plus certaines fois. La gestion vie personnelle/vie professionnelle est parfois complexe. Au delà du manque de temps qui est une vraie contrainte, je me suis toujours attachée à ce que mon blog soit "vrai", c'est à dire qu'il ne soit pas formaté et qu'on trouve de vrais morceaux de Silana dans mes articles, quitte à ce que ça puisse me mettre en danger parfois. Ne pas écrire plutôt que d'écrire des articles sans âme a toujours été mon parti pris.

Avec le recul, je suis heureuse de ne pas avoir mis un terme à ces 6 années de blogging et de pouvoir continuer à écrire la suite de l'histoire avec vous, même si nous sommes passés de près de 300 articles par an à seulement à peine 80 cette année.

En 2016, je ne vais pas vous promettre de revenir en fanfare. Je ne sais pas quel rythme je pourrai tenir mais j'aimerais écrire davantage, vous proposer des tests qualitatifs qui vous aideront à faire vos choix, mais aussi continuer de vous faire découvrir de nouveaux produits.

Pas plus de résolution que cela. Pour le reste, on tâchera en 2016, comme pour chaque année d'être heureux.

Accéder au bonheur, ne serait-ce que de temps à autre, c'est tout ce que je vous souhaite.

A très vite.

mardi 27 octobre 2015

Joyeux 6 ans Un battement de Sil...

6_ans.jpg

Pas beaucoup de mots ce soir mais j'avais tout de même envie de marquer, en ce mois d'octobre 2015, les 6 ans d'Un battement de Sil... Mon blog m'a suivie depuis ma chambre d'étudiante à Bordeaux où un beau jour, j'ai décidé de me lancer et de créer un espace de partage autour de la beauté, jusqu'à mon appartement de femme active, qui ces dernières semaines n'a plus vraiment le temps de publier des articles de qualité.

Je reviens très vite (l'essentiel c'est d'y croire !) pour vous présenter ce qui rythme niveau beauté/lifestyle mon quotidien dernièrement.

Prenez soin de vous et merci d'être (toujours ?) là. ♥

dimanche 7 juin 2015

iDTGVMAX #voyagezenillimité : mon bilan à + 4 mois

idtgvmax_avis_test___2_.jpg

En février dernier, j'ai eu la chance d'être l'heureuse gagnante d'un abonnement d'un an à iDTGVMAX grâce à un concours organisé par Valentine du blog Helloitsvalentine. Francetrotteuse aguerrie, je suis également devenue Maxtrotteuse à bord des iDTGV de la SNCF.

Il est temps de vous donner mon avis sur "l'illimité en iDTGV" après déjà 9 voyages réalisés en 4 mois.

idtgvmax_avis_test___1_.jpg

Économiquement rentable

Ces quatre derniers mois, j'ai réalisé 9 trajets soit environ un A/R par mois grâce à iDTGMAX. Ce n'est pas énorme mais lorsqu'on travaille, partir un week-end par mois à Paris qui est à plus de 800 kilomètres de chez moi, ou au delà de Paris, c'est déjà très bien. 

Lorsque je possédais la carte 18/27 ans, je payais environ 74 € par mois de train (70 € mon aller/retour + environ 50 € à l'année de carte). En février, j'ai eu 28 ans. Fini les avantages, il fallait que je passe à la carte week-end, beaucoup plus chère et contraignante sans pour autant offrir des réductions très intéressantes selon les périodes.

Clairement, en gardant cet aller/retour mensuel à Paris, j'avais tout intérêt à prendre la carte iDTGVMAX qui coûte 59,99 €/mois.

Seul désavantage ? Il est nécessaire de s'abonner à l'année soit 719,88 € alors que je suis persuadée, dans mon cas, que je ne prendrai pas le train pour Paris au moins deux mois dans l'année. Globalement, je pourrais donc faire des économies en utilisant les billets Prem's mais cela nécessite de s'organiser longtemps à l'avance pour avoir les billets les moins chers possibles soit 30 € par trajet (60 € pour l'A/R) dans mon cas sans aucune souplesse et possibilité d'annuler.

Autre possibilité, m'organiser là aussi longtemps à l'avance pour bénéficier des meilleurs tarifs OUIGO Montpellier-Paris Marne la Vallée soit 15 € par trajet, montant auquel il faut bien entendu ajouter le prix d'un ticket de TER zone 5.

Globalement, m'abonner à iDTGVMAX en ayant la certitude de faire un A/R à Paris chaque mois est rentable.

idtgvmax_avis_test___4_.jpg

Un système de réservation vraiment souple mais des checks qui limitent la notion d'illimité

Pour réserver chez iDTGVMAX, c'est vraiment facile.

Une fois votre abonnement enclenché, vous recevez par courrier votre carte sur laquelle il suffit de coller une photo d'identité et d'inscrire vos nom et prénom. En parallèle, vous téléchargez l'application iDTGMAX à partir de laquelle vous allez pouvoir créer votre compte et gérer vos réservations.

Il est possible de réserver entre 2 mois et 45 minutes avant le départ ce qui est un réel avantage et permet de voyager à la fois en s'organisant à l'avance ou en planifiant un week-end au dernier moment, à condition qu'il reste des places.

Car l'un des enjeux est là, les places

Il faut le savoir, il n'y a pas autant de places dans chaque train. Ainsi sur mon trajet principal, c'est l'étage complet d'un wagon 2ème classe qui est réservé à l'iDTGVMAX ce qui est vraiment très confortable. Mais pour d'autres trajets comme ceux sur l'axe Atlantique, seules 16 places sont disponibles (pour les quelques places au delà, c'est direction la banquette ou le strapontin, pas terrible/terrible).

Chaque Maxtrotteur dispose de 4 checks considérant qu'un trajet correspond à un check de ou vers Paris. Cela tend à relativiser la notion d'illimité. Ainsi un montpelliérain qui souhaiterait programmer des vacances en Bretagne utilisera ses 4 checks de la manière suivante :

  • Montpellier - Paris
  • Paris - Rennes
  • Rennes - Paris
  • Paris - Montpellier

Une fois 4 trajets checkés, il n'est plus possible d'utiliser l'application, ne serait-ce que pour consulter les horaires d'autres iDTGV sur d'autres destinations...

Heureusement, sur mon trajet principal (Hérault - Paris) il y a en moyenne trois trajets par jour, chaque jour. Je vis dans une ville très bien desservie, l'une des mieux desservie je pense. Les trajets sont rarement complets (= impossibilité totale de se checker) et il est possible de réserver quelques jours à l'avance en général. Il ne m'est arrivé qu'une seule fois de devoir prendre le train précédent celui que je voulais prendre en fin de journée qui était complet.

En revanche, sur des trajets à destination de Rennes depuis Paris, seuls trois trajets par semaine sont proposés, à des horaires qui ne permettent pas des correspondances depuis le sud. Seul la possibilité de partir en week-end (A vendredi soir / R dimanche soir) ou à la journée (A/R le dimanche) est offerte sur cette destination. Ces trajets sont donc de fait beaucoup plus prisés et il est nécessaire - en règle générale - de réserver longtemps à l'avance.

Une fois un trajet "checké", il est possible sans pénalité d'annuler sa réservation jusqu'à 4 heures avant le départ. Si on ne le fait pas, on obtient alors un carton jaune et au bout de deux cartons jaunes, on obtient un carton rouge qui vient limiter la capacité à utiliser ses checks.

De ma place d'utilisatrice, ce système me semble très bien pensé et je n'ai eu jusqu'alors aucun problème pour réserver/annuler mes réservations.

idtgvmax_carte.jpg

idtgvmax_mtp_paris.jpg

idtgvmax_rennes__2_.JPG

Une fréquentation variable

Du cadre à l'étudiant en passant par le couple de jeunes parents ou la grand-mère et son caniche, il n'y a pas de profil type à bord du wagon réservé à l'iDTGVMAX. Chacun, en fonction de son mode de vie et de son intérêt, soit à quitter Paris pour la Province régulièrement, soit à rejoindre Paris depuis la Province régulièrement, peut y trouver un intérêt s'il a la capacité de débourser 60 € / mois pendant 1 an.

A bord cela donne un wagon avec une population mixée, avec parfois des personnes qui se reconnaissent à force de se voir sur les mêmes trajets. Il est possible de voyager avec un enfant de moins de trois ans gratuitement, ainsi qu'avec un animal domestique de moins de 6 kilos.

Au niveau de la fréquentation, cela varie beaucoup. J'ai ainsi pris des wagons dédiés à l'iDTGVMAX complètement pleins, avec quelques personnes n'ayant pas de siège et devant aller s'asseoir dans l'entre wagon, et des trajets de journée au cours desquels les wagons étaient vides ou presque.

De mon côté, si je fais un trajet en soirée, je sais qu'il va me falloir me présenter tôt au comptoir d'embarquement pour faire valider ma carte (et libérer mon check) pour avoir une bonne place dans le wagon dédié (pour moi, éviter les carrés qui sont nombreux sur le parcours Paris-Montpellier). C'est donc un peu la course entre les Maxtrotteur qui cavalent vers la voiture dédiée mais ça se passe en général très bien.

idtgvmax_avis_test___1_.jpg

Des voyages en France en illimité ?
Non. De et vers Paris uniquement...

Ma véritable et grande déception, c'est le fait que le système iDTGVMAX soit totalement centralisé ce qui rend le passage par notre chère capitale incontournable.Pourtant, l'acte 1 de la décentralisation a eu lieu dès les années 80 avec les lois Deferre mais, visiblement, iDTGV n'en a que faire !

Résultat, iDTGVMAX c'est bien pour les parisiens qui aiment voyager, les provinciaux qui viennent très souvent à Paris...et c'est tout. Et encore ! Car effectivement comme vous le constaterez sur la carte ci-dessous les villes du Nord et de l'Est (Lille, Besançon, Metz, Nancy) sont les grandes oubliées de ce système qui les exclue.

Personnellement, j'ai de la famille et des amis dispersés un peu partout aux quatre coins de la France. Je me rends donc très souvent entre autres à Bordeaux, Rennes, Lyon, Marseille, Besançon, Lille et La Rochelle. Si je voulais voyager en illimité avec iDTGVMAX, il me faudrait prendre des jours de congés pour faire les correspondances puisque je devrais obligatoirement passer par Paris.

Ainsi, pour aller voir ma sœur, je checkerai :

Aller : 3'19 Montpellier - Paris gare de Lyon
           1'53 Paris gare de Lyon - Lyon St Exupéry (seule gare concernée à 25 kms du centre-ville desservie une fois par semaine le dimanche)
           
Plus de cinq heures de train alors qu'il existe un train direct (réservable avec Prem's pour Lyon Part Dieu ou OUIGO à 15 € pour Lyon Saint Exupéry) qui met moins de deux heures. Résultat ? J'achète, quand bien même j'ai cette carte, de nombreux billets pour voyager en train, réellement à travers toute la France.

idtgvmax.png

idtgvmax_avis_test___5_.jpg

Le bilan

Difficile pour moi de cracher dans la soupe alors qu'on m'a offert mon abonnement. Je remercie donc une nouvelle fois Valentine et l'agence ELAN (qui a géré le lancement de l'opération iDTGVMAX) pour ce très beau cadeau.

Cette opération a eu un réel succès et les 10 000 cartes se sont vendues très rapidement, même si ensuite 500 abonnés (5% tout de même) ont résilié leurs abonnements en prenant connaissance dans le détail des conditions générales de vente.

De mon côté, si je salue l'idée et apprécie que la SNCF par le biais de son pôle iDTGV se lance de nouveaux défis, je pense qu'il va encore falloir renforcer le dispositif pour qu'il soit intéressant et réellement attractif.

Les points positifs :

  • un prix raisonnable à condition de voyager à plus de trois heures de Paris ou de la Province vers Paris au moins une fois par mois
  • une application ludique et totalement opérationnelle
  • un système de réservation / sanction très bien pensé et complètement efficace
  • la possibilité de voyager gratuitement avec un animal de compagnie
  • l'accès à la voiture bar (il n'y en a pas dans les trains OUIGO)
  • la possibilité d'être dédommagé d'un bon d'achat de 5 € en cas de retard de plus d'une heure
  • la certitude d'avoir une place assise (soit en voiture dédiée, soit sur un strapontin)

Les pistes d'amélioration :

  • Proposer davantage de trains sur certaines destinations à l'image de Rennes ou encore Lyon, en permettant de faire un vrai week-end dans ces villes ce qui signifie a minima un aller le vendredi en fin de journée et un retour le dimanche soir
  • Privilégier les gares principales : Lyon Saint-Exupéry quand on ne voyage pas en low cost (par OUIGO), je ne vois pas bien l'intérêt...
  • Décloisonner l'offre et ne plus rendre le passage par Paris obligatoire. Paris, c'est certes plus de 2 millions d'habitants et probablement 80% de vos maxtrotteurs, mais ce n'est pas une raison pour négliger les provinciaux et l'autre partie de vos maxtrotteurs.
Nous aussi avons soif de découvrir la France et de voyagez réellement DANS TOUTES LES GRANDES VILLES en illimité.
Rêvons et imaginons des trajets à travers toute la France qui contournent parfois Paris.

Je suis consciente que l'année 2015 est probablement une année test mais il va falloir rapidement passer la deuxième pour que la carte soit attractive également pour les provinciaux. Soit en diversifiant les trajets iDTGV, soit en ouvrant le concept #voyagezenillimite à d'autres types de billets, comme les Prem's par exemple.

Pour ma part, ma carte iDTGVMAX m'est utile actuellement, principalement parce-que je vais à Paris au moins une fois par mois. Si demain, ma situation personnelle venait à changer, je ne pense pas que je renouvellerai ma carte car l'intérêt principal que j'y trouve disparaîtrait et j'aurais alors envie de diversifier mes destinations de week-ends (depuis la Province), chose que je ne permet pas (ENCORE ?) la carte iDTGVMAX.

idtgvmax_avis_test___3_.jpg

Pour plus de détails, rendez-vous sur sur le PDF présentant les CGV.

Avez-vous adopté l'iDTGVMAX ? En êtes-vous satisfaits ?
Partageons nos expériences...

samedi 9 mai 2015

Un blog, mais pour quoi faire ?

J'ai souvent questionné la fonction de mon blog - Un battement de Sil... - créé en octobre 2009 à mon retour en France après deux années passées à l'étranger. Et aujourd'hui, parce-que je me pose de plus en plus de questions sur ce que c'est "tenir un blog en 2015", j'avais envie de partager mes réflexions, sans doute un peu brouillons, avec vous.

Je suis devenue blogueuse beauté par hasard. J'ai grandi loin des grandes villes, loin de magazines de mode, avec un entourage pas du tout concerné par les questions d'influence, de critiques dans la presse écrite ou autres. Bien sûr, comme beaucoup d'ado, j'ai eu le droit à partir d'un certain âge de passer des commandes chez Yves Rocher et le (feu) Club des créateurs de Beauté. J'adorais regarder les pages de leurs catalogues, recevoir mes colis, tester des looks improbables que j'inventais moi-même à partir de ce qui m'inspirait dans la rue ou dans les looks des plus grandes du lycée. J'ai eu également accès assez jeune pour l'époque (OMG, on dirait que j'ai 107 ans !), vers 12 ans, à Internet et j'ai tout de suite adoré pouvoir accéder à tout un monde via cette petite fenêtre.

Avec le recul, j'estime avoir eu une enfance et une adolescence heureuses, protégée de la société de consommation, qui m'ont permis de me construire sereinement en tant qu'adulte. Arrivée à 20 ans, en 2007 donc, je me suis inscrite sur le site beaute-addict. Je vivais en Allemagne et je découvrais la notion de "féminité" et l'envie de faire davantage attention à moi était bien présente. Je ne m'en cache pas, comme pour beaute-test, l'idée première était de pouvoir avoir accès à des produits que je n'aurais jamais pu m'acheter étant étudiante. A l'époque, le site beaute-addict avait une réelle influence au regard du peu de blogs beauté existants en parallèle. Aussi les "cadeaux" étaient très intéressants et parmi les souvenirs que j'en garde, je me souviens avoir reçu beaucoup de soins Bio Beauté by Nuxe mais aussi les ombres mousse Shiseido dans les tout premiers mois.

blog_pour_quoi_faire__2_.jpg

Sur beaute-addict, sur l'espace blogs personnels, j'ai découvert des filles devenues des femmes formidables, de mon âge, avec lesquelles je suis pour la plupart régulièrement en contact aujourd'hui : Lili, Yuna, Nenesse, Marie, Anne, Fanny (Ma bulle de coton) et aussi, plus tardivement, Lucie (Beauty & Gibberish). A force de commenter leurs blogs, j'ai eu envie moi aussi de partager des bouts de moi et j'ai créé mon premier blog sur la plateforme BA. Rapidement lassée par l'absence de marge de créativité laissée aux membres, je me suis éloignée de BA pour créer Un battement de Sil... que vous connaissez aujourd'hui. 

Mais déjà en passant d'un blog beaute-addict à un blog plus personnel, le "pourquoi j'ai un blog" avait changé.

Dans le premier cas, avoir un blog sur beaute-addict me permettait d'appartenir à cette communauté, de commenter chez mes copines virtuelles, de gagner 10 points chaque jour et d'avoir des cadeaux aussi, ne nous mentons pas. Dans le deuxième cas, ouvrir mon blog personnel relevait davantage d'une envie d'avoir un espace de partage sur lequel je pourrais parler librement de mes passions. publier mes photos. Il n'y a jamais eu d'arrière pensée à la création d'Un battement de Sil... Je n'étais pas précurseur ou quoique ce soit de ce genre, je n'ai même jamais imaginé que "blogueuse" ou "youtubeuse" puisse devenir un métier, n'y connaissant rien comme je vous l'indiquais à tout de ce qui est communication/influence/marketing.

J'ai été contactée très peu de temps après l'ouverture de mon propre blog beauté (il y en avait tellement peu à l'époque !) par la marque Lolita Lempicka pour le lancement de Si Lolita. Je garde un sourire très ému de ce premier envoi : un foulard et une miniature du parfum. Mon premier cadeau, fruit de mon implication, fruit de mon "travail".

blog_pour_quoi_faire__1_.JPG

Travail est un mot que j'ai dû mal à utiliser pour mon blog. Bien sûr derrière chaque article se cache parfois une ou deux heures de photos et de rédaction. Mais comme je le fais parce-que j'en ai envie, par plaisir, par passion, pour moi avant de le faire pour vous, ce mot de me dérange. Pourtant, la définition de travail n'a rien de péjoratif , mais ce n'est pas celle que j'ai envie de donner à cet engagement tacite qui me lie à mon blog.

Mon blog à moi, a eu plusieurs vocations. De votre côté, il a toujours été une source d'informations, plus ou moins riche, plus ou moins bien illustrées. De mon côté, j'ai pu qualifier mon blog de doudou, de repère dans ma vie instable (7 villes en 6 années entre 2009 et 2015), d’exutoire lors de journées difficiles au travail, d'espace de liberté et de créativité. 

blog_pour_quoi_faire__3_.jpg

Mon blog a aussi contribué à certaines périodes à m'apporter de la reconnaissance, de votre part, de la part des marques, reconnaissance que je n'arrivais pas à trouver ailleurs et notamment à la Faculté malgré de bons résultats. En bonus, mon statut de blogueuse m'a aussi permis de recevoir énormément de produits et d'être invitée à de très chouettes événements.

Malgré tous ces arguments et bénéfices avancés, je n'ai cessé de me questionner, encouragée par mes proches, sur la fonction de mon blog; questionnements lié à la fois à cette abondance de produits dans ma salle de bain qui avait fini par m’écœurer mais aussi, tout simplement, au danger pour ma vie réelle, ma profession étant très éloignée de ce blog girly.

Je n'ai jamais voulu être gourou de la beauté, je n'ai jamais eu envie d'avoir une communauté de plusieurs milliers d'abonnées ou de fans, je n'aimerais pas faire de mon blog mon métier. Pourtant aujourd'hui, face à la reconnaissance du statut de blogueuse comme métier à part entière, face à la mise en concurrence des blogueuses (loi de l'offre et de la demande), je ne peux pas rester insensible, me sentant en complet décalage.

Alors pourquoi continuer à bloguer ?

blog_pour_quoi_faire__4_.JPG

Ma réponse va sembler un peu simpliste j'imagine en cette année 2015 puisqu'elle est finalement la même qu'en 2009. Je continuerai à bloguer pour me faire plaisir, pour partager avec vous mes passions au travers de mots de de photos. Comme je l'explique régulièrement aux marques qui veulent (encore) collaborer avec moi, il ne faut pas qu'elles attendent de moi un article pour telle date ou tant de vues ou tout ce qui se rapporte à une dimension professionnelle du blogging, que je rejette.

Je blogue librement, quand mon agenda me le permet, avec cette envie de produire des contenus qualitatifs, quitte à ne rien proposer plutôt que de publier du vide ou du "déjà-vu". Je trouve que sur les blogs les photos sont de plus en plus "belles" ce qui pourrait être très bien dans l'absolu. Mais cette surexposition des images contribue à renvoyer une image de blogueuse parfaite, voir "hors norme" et moi ça me fait me sentir moche. Personnellement ici, je veux continuer à pouvoir vous montrer ma peau à nu, pas surexposée, pas belle, mes cils qui avaient complètement disparu suite à une expérience foireuse. Je veux du vrai, de l’authentique et je veux qu'Un battement de Sil... demeure un espace de normalité pour vous toutes, dans lequel vous vous sentiez bien, et dans lequel on puisse continuer à se raconter nos petits tests respectifs.

Je continuerai à bloguer également parce-que, mine de rien, je suis fière de mon blog, de son évolution, de ses 1500 articles. Je suis fière aussi de défendre une façon de bloguer vieille école, sans publicité, sans arrière-pensée. [Les seuls liens "intéressés" que vous trouverez ici sont ceux de marrainage pour Birchbox et Igraal qui sont deux sites que j'utilise toutes les semaines.]

Alors oui, de fait, je parle moins que d'autres des nouveautés ou alors j'en parle des mois après tout le monde. Mais je me moque royalement d'être moins lue, du moment que je reste honnête avec vous. Je comprends qu'aujourd'hui certains blogs sortis de nul part mais tenus par des pros de la communication avec un contenu léché vous attirent, mais je pense pouvoir affirmer que ces blogs sont des outils de développement d'une carrière (de passionnées), mais pas forcément des blogs tenus par plaisir.

Face à ces blogs "outils stratégiques" pour certains, sources de monétisation pour d'autres, et qui ont en commun le fait d'avoir un contenu se rapprochant de plus en plus d'un contenu professionnel de magazine, je veux à l'instar d'autres blogueuses qui ont fait le même choix que le mien (j'adore pour ma part les blogueuses du collectif Les Rendez-vous Beauté), pouvoir écrire encore longtemps que :

je vis pour bloguer et non pas que je blogue pour vivre*.

Et vous, vous bloguez pour quoi ? Comment vivez-vous la tendance actuelle de professionnalisation des blogs, de l'uniformisation des contenus, aussi bien sur le plan de la rédaction que des visuels ? N'hésitez pas à réagir. Nous ne serons pas forcément d'accord car ce sujet est bien plus complexe que ce que j'ai pu développer ici, mais j'aime à débattre avec vous.

* cet article vient en écho à un échange autour d'une tasse de thé que j'ai pu avoir avec Amélie, dont je trouve les réflexions autour du phénomène des blogs toujours très pertinentes. 

jeudi 15 janvier 2015

Et toi, tu lis quoi ?

Article improvisé en attendant que mon vernis sèche.
A ce propos, OPI va sortir dans les prochains mois une nouvelle collection de vernis longue tenue dont on va reparler très vite.

Ce soir, et un peu comme chaque début d'année, j'avais envie de te parler des blogs que je lis, et qui m'inspirent.
Pendant plusieurs années, je me suis shootée aux blogs. Je passais au moins une heure par jour à les lire, à les commenter.
Aujourd'hui, par manque de temps mais aussi par lassitude de voir des blogs impersonnels devenus ultra-commercialisés, j'en lis beaucoup moins.

J'ai gardé les meilleurs, la crème de la crème, 10 blogs authentiques à découvrir sans plus tarder.

Un peu de beauté

La beauté au sens large, c'est mon grand dada, ma passion.
Des blogs beauté, j'en ai lu des dizaines et des dizaines.
Aujourd'hui, j'ai beaucoup de mal à être une lectrice fidèle de blogs beauté.
Je vois tous les travers, les soins qui n'ont pas été testés sur une période assez longue pour avoir un avis construit, je sais quand les articles ne sont pas si sincères, je ne supporte plus les liens adzanox ou autres.
Alors j'en lis très peu.
Désormais je préfère quand une blogueuses lifestyle présente une fois de temps à autre un produit beauté, ça sonne tellement plus vrai.


blog_2015__7_.jpg

Mes préférés ?

La vie en blonde

Redécouverte en 2014, j'ai lu Mathilde au commencement, avant le début de l'aventure Joliebox.
J'étais une grande fan de ses vidéos et puis, sans trop savoir pourquoi, j'ai décroché.
Mais depuis quelques mois, depuis qu'elle est devenue maman en fait, je le lis de nouveau assidûment.
Niveau beauté, elle me fait faire de très belles découvertes.

Needsandmoods

Arrivé récemment sur la blogosphère beauté, Needansmoods est un blog de grande qualité avec de jolies photos.
Je partage avec sa propriétaire son amour pour l'e-shop Birchbox.

Le blog de Néroli

Mariel a été ma découverte 2013. J'adore sa chaîne Youtube, son entrain, et je me retrouve beaucoup dans ses avis.
Pour moi, c'est une très bonne prescriptrice.

blog_2015__5_.jpg

Un soupçon de mode, de sport et de lifestyle


blog_2015__1_.jpg
Elsamuse

Je me demande où Elsa trouve toutes ces idées.
En tout cas, je suis amoureuse de son univers, de sa beauté à couper le souffle et de ses jolies photos.

Keiko Lynn

La seule, l'unique, l'une des toutes premières blogueuses que j'ai suivie.
Je suis archi-fan !

Anne & Dubndidu

Redécouverte en 2014 (on a commencé à bloguer au même moment et je l'ai suivie par intermittence), Anne me motive pour le sport. Je la suis aussi sur Instagram. Avec ses défis et ses conseils avisés, elle me donne envie de me surpasser. ♥

Zoé macaron

Elle fait également partie des premières blogueuses que j'ai suivies et j'aime toujours autant ses looks.


Une cuillère de gourmandise et un peu de sport pour éliminer

Manger par Mimi Thorisson

Mimi et son mari comptent à eux deux 7 enfants et une quinzaine de chiens.
Passionnés de photographie et de cuisine, ils se sont installés dans le Médoc.
Leur vie a l'air si paisible, malgré le tumulte de tout ce petit monde.
Mimi est une vraie source d'inspiration.
Son blog aussi.

blog_2015__6_.jpg

Elo dans la farine

Elle me met l'eau à la bouche !
Comment résister avec de si jolies photos ?

blog_2015__4_.jpg

Charlotte Mous


J'ai découvert son blog également grâce à Instagram.
Sportive et fine cuisinière, Charlotte m'impressionne avec ses si jolies photos.
J'ai déjà testé certaines de ses recettes et j'adhère totalement !

blog_2015__8_.jpg

Beaucoup de voyages, de petites douceurs et de belles photos



You may love it


Lauriane est dingue de chats et rien que pour ça, je ne manque aucun de ses articles.


blog_2015__10_.jpg

Lise Bery

Un très bel univers découvert là-aussi en premier sur Instagram.
Le blog de Lise est à son image, tout doux, plein de poésie et de douceur.
On y plonge avec délice.

blog_2015__2_.jpg

Se souvenir des belles choses

Je vous ai déjà parlé de May et de son blog.
Entre voyage, DIY et réflexions plus générales, c'est un blog tel que je les aime.


Jérôme Obiols Photographie

J'ai découvert les photos de paysages de Jérôme en faisant des recherches sur les itinéraires de rando conseillés dans ma nouvelle région. J'ai été charmée par son talent, notamment pour ses photos lunaires, c'est si beau !

Leaf

Je suis tombée sur Leaf par hasard et je n'ai plus eu envie de refermer la page.
Alors j'ai lu jusqu'aux premiers articles de ce jeune blog prometteur.

blog_2015__3_.jpg

Et toi, tu lis quoi ?

samedi 20 décembre 2014

Des idées de cadeaux pour Noël #1 (ma wishlist)

C'est assez amusant de voir au travers des réseaux sociaux comme nous sommes toutes différentes. Nombreuses sont celles qui écrivent au cours des derniers mois de l'année "cela, je le mettrai sur ma liste de cadeaux pour le Père Noël". Je l'ai beaucoup vu notamment avec la dernière vente Sézane (oui-oui, me regardez pas comme ça, je suis toujours aussi addicte) où de nombreuses femmes montraient leurs paquets au pied du sapin avec interdiction d'y toucher avant le 25.

fetes_2013__2_.jpg

Je n'ai jamais été vraiment dans l'attente de mes cadeaux de Noël. Non pas que je sois très riche et que je m'offre tout ce dont je rêve, mais j'ai pris l'habitude de faire de chaque jour une fête et la période de Noël reste avant tout pour moi un moment où l'on passe de bons moments en famille ou avec ses amis, à manger plein de choses très très bonnes. Et je ne sais pas vous, mais moi, savoir que 15 jours après Noël arrivent les soldes avec au moins 30% de réduction sur la plupart des choses qu'on va m'offrir, ça ne me pousse pas à la consommation.

Il faut donc à chaque fois que je me creuse la tête pour donner quelques idées à mes proches. J'ai fait l'exercice au début du mois et je partage ma liste d'envies, des fois qu'elle puisse vous inspirer à J-5. Une seconde wishlist arrive, davantage axée sur des idées de cadeaux pour vos proches.

60164700_taupe-coquelicot_1.jpg

La superbe parure de draps Berlingot Sucré chez Blanc Cerise.

J'ai découvert cette marque au moment de mon emménagement en septembre et je suis complètement dingue de leurs modèles. Cette nouveauté est allée directement dans mes coups de cœur et irait parfaitement dans ma chambre au style scandinave.

Nike-Zoom-Air-Structure-18-Side-Stacked.jpg

Une paire de Nike Air Zoom Structure 18

Je n 'ai pas encore consacré d'article sur le blog au sport et pourtant, ma vie a beaucoup changé cette dernière année en la matière.
En septembre 2013, je me suis réinscrite en salle et en février 2014, j'ai recommencé à courir.
Aujourd'hui, ma balance affiche -10 kilos et mon corps est musclé, avec abdos apparents.
Je cours sans difficulté de 1 à 2h et je progresse petit à petit.
Premier semi en septembre dernier, et le bonheur de passer sous l'heure pour les 10 kilomètres "Courir pour le plaisir" dimanche dernier.
Pas question de s'arrêter en si bon chemin alors on s'équipe et une nouvelle paire pour courir serait la bienvenue.
J'adore ce modèle pour son look aux couleurs vives et sa qualité en matière d'amorti.

petite-lampe-sur-pied-kaleidoscope-bleu-trepied.jpg

Un grand abat-jour vintage chez la Fabuleuse Factory ou Mademoiselle Dimanche.

Dans mon nouveau petit nid, je joue beaucoup avec les lumières pour différentes ambiances.
Résultats, j'ai plusieurs lampes, de toutes les tailles.
J'aimerais personnaliser encore davantage mon intérieur et pour cela, quoi de mieux que de choisi un tissu qui nous ressemble ?

vase_d_avril.jpg

Un vase d'avril taille M de Tsé Tsa

(crédit photo : la jolie Zoé Macaron)

Ce vase est un véritable coup de cœur pour l'amoureuse des fleurs que je suis.
Il a déjà sa place toute trouvée.
5520435980000_020_b.jpg

Tourne disque Crosley

(et le meuble qui va avec)
Écouter de la musique, danser, chanter faux, j'y passerai des heures.
Et pouvoir écouter mes vieux vinyles serait vraiment parfait !

tomtom-2.jpg

Une montre GPS Tom Tom

Je cours actuellement avec un iPod qui reste peu fiable au niveau de la distance.
Pour améliorer la fiabilité des données, on m'a conseillé la montre GPS Tom Tom que je trouve jolie.

Un coffret des meilleurs films de Wes Anderson.

Je ne résiste pas à vous mettre la bande annonce de Moonrise Kingdom que je ne me lasse pas de regarder.

bougies_la_belle_meche.jpg

Des bougies La Belle Mèche

A force des les voir partout chez mes copines blogueuses, j'ai bien envie de les tester moi aussi.
Pour l'heure, j'allume Vive le vent de Florame & Aurore Boréale de Pur-Element, deux tueries.

Comme tu le constateras, pas d'objets beauté, bijou ou même vêtements dans ma wishlist. Je suis toujours dans ma période "retour à l'essentiel" et si mes placards et tiroirs commencent tranquillement à se vider un peu, j'ai toujours le sentiment d'avoir bien plus que de besoin. Alors pour l'heure, j'essaye déjà de porter tout ce que j'ai...

Et toi, comment vis-tu la période de Noël : impatiente d'ouvrir tes cadeaux ?

mardi 2 décembre 2014

Des produits Ixxi, sous mon sapin !

routine_teint_Ixxi_Noel_2014.JPG

En tant que fan des produits IXXI, j'ai été invitée à participer à un petit jeu avec 9 autres blogueuses pour mettre en scène la marque à l'occasion des fêtes de fin d'année. J'ai choisi tout naturellement de vous parler de mon produit chouchou, découvert en 2014, l'émulsion fine de jour SPF 15 et de ma routine make-up quotidienne.

A vrai dire, il y a beaucoup de produits IXXI que j'aime (principalement dans la gamme Elixir, même si le baume soyeux démaquillant de la gamme Sublixime - pour les peaux plus matures - est également une tuerie). Néanmoins, cette émulsion fine jour a vraiment tout pour elle.

Pour commencer c'est un produit naturel, et à l'heure actuelle je suis davantage convaincue par cet argument que tous les labels bio que les marques nous sortent parfois du chapeau. Chez IXXI, on n'en fait pas des tonnes mais on fait ce qui faut pour prendre soin de votre peau. Et ici, la composition est vraiment de qualité. Au delà de contenir 77% d'ingrédients naturels, le soin est composé d'actifs reconnus parmi lesquels le fameux OPC PIN si cher à IXXI,  de l'extrait de fougère et de la vitamine E. Vient s'ajouter à cela un extrait de pomme-canneberge pour agir sur la fermeté.

Car oui, les soins IXXI sont bien majoritairement des soins anti-âges. En approchant la trentaine, c'est devenu indispensable pour moi de commencer à faire attention pour ne pas rider trop tôt. J'apprécie donc ce type de soin qui est à la fois hydratant avec une action légère lissante et qui associe également des filtres UVA/UVB.

Que vous dire pour vous convaincre davantage ? Le prix est vraiment très correct au regard de l'efficacité (35 € les 50 ml) et 'odeur est juste géniale, on a l'impression d'avoir un parfum de peau. Visiblement IXXI y a réfléchi car on trouve la pyramide olfactive sur la fiche produits :

Note de tête : Sauge et poire
Note de coeur :
Pomme et rose
Note de fond :
Accord marin

Cette émulsion s'est parfaitement intégrée dans ma routine soins du matin. Le seul reproche que j'ai à lui faire est son packaging opaque qui ne permet pas de savoir s'il nous en reste ou non. Pour le reste, ma peau est souple, hydratée, extrêmement douce (et pourtant il n'y a aucun silicones dans la compositions) et ferme.

Cette émulsion est par ailleurs une excellente base de maquillage pour ma routine quotidienne.

Pour commencer, je corrige mes imperfections avec le BB-pinceau éclat lumière (teinte soft pink) d'Estée Lauder qui fait parfaitement son job et m'aide à atténuer les rougeurs. J'applique ensuite au doigt mon fond de teint Laura Mercier chouchou. Lui non plus je ne le quitte plus (vous allez voir, désormais je suis assez fidèle à mes produits puisque j'ai fait un large tri pour ne garder que l'essentiel). J'utilise la teinte vanilla beige qui commence à être un tout petit peu trop foncée, il va falloir que j'envisage l'achat de la teinte en dessous. Je mets ensuite un peu de blush Majorette de Benefit pour un effet glowy bonne mine. Soit j'en reste là, soit j'ajoute au pinceau un peu de blush Day Dream de Nars. Une couleur qui me va très bien au teint et qui rajoute un petit côté chic à mon make-up je trouve.

Pour améliorer la tenue de mon fond de teint et ne pas briller, je pose au pinceau large la poudre libre perfection du teint dans la teinte light medium d'Estée Lauder. C'est une poudre très fine, quasi transparente qui fait un très beau rendu. Mes sourcils sont fait au pinceau avec une Bulletproof Brows teinte brunette de Too Faced. Agréablement surprise par la qualité de ce produit facile à transporter. Enfin, je pose du mascara (Sumptuous Infinite d'Estée Lauder) sur mes cils et une touche de couleur sur mes lèvres (souvent avec un crayon baume à lèvres pour plus de confort). Côté pinceaux, Natura Brasil et Too Faced sont mes meilleurs alliés.

En dix minutes, le tour est joué et moi je suis parée pour aller travailler.

Et vous, quels sont les produits de votre routine make-up du matin ?

Si vous n'avez pas encore découvert les produits IXXI, n'hésitez pas à aller tenter votre chance à leur calendrier de l'avent. De nombreux soins et quelques autres surprises (thé Kusmi Tea etc) sont à gagner au fil des jours.

Pour participer au calendrier de l'avent organisé par Ixxi Cometics

CLIQUEZ-ICI
(et n'oubliez pas de liker leur page si ne n'est pas déjà fait !)

Bonne chance à toutes !

mardi 14 octobre 2014

☆ Joyeux 5 ans Un battement de Sil... ☆

IMG_4987.jpg

La semaine dernière, Un battement de Sil... a eu cinq ans.

C'est samedi dernier, alors que je buvais un thé à Rennes avec Amélie que ça a fait tilt.
Les années précédentes, j'attendais avec impatience l'anniversaire de mon blog. J'avais pour ambition chaque année de vous organiser les plus beaux des concours, pour vous gâter, et vous remercier, encore et encore de me lire.
Cette année, la date anniversaire n'était pas entourée dans mon agenda. Pour tout vous dire, je pensais qu'à cette date, le blog serait fermé, c'est ce que j'avais en tête en juin. Plus envie d'écrire, besoin de me recentrer sur moi, d'être égoïste, de me prouver aussi que ce blog n'est finalement que peu de choses. Je n'ai quasiment rien écrit ces trois derniers mois et ça m'a fait du bien.

Ce blog, et celui que j'ai tenu durant deux années auparavant, ont vu passer beaucoup de choses.
Des déménagements, des tests foireux, des nouveaux départs, de belles rencontres, des ruptures, des larmes, des rires, des découvertes en tous genres, de très beaux voyages et de plus petites escapades. J'ai voulu mon blog avec supplément d'âme. J'ai voulu y mettre mon cœur, mon âme, mes tripes. Alors non, je n'entrerai jamais dans les détails de ma vie privée, mais j'ai reçu de très jolis mots ces dernières semaines qui me laissent à penser que derrière vos écrans, lorsque vous me lisez, lorsque vous regardez les photos que je prends, vous arrivez à lire entre les lignes et percevoir quelques bribes de ce que je suis, quelques éléments de ce que je vis. Merci du fond du cœur pour tout ça, et pour le reste.

Un battement de Sil... fait partie de moi et j'essaye désormais de l'accepter, de ne plus vouloir l'aseptiser, cloisonner ma vie, le faire ressembler aux autres blogs vitrine qui, personnellement, me barbent. Un battement de Sil...  c'est ma béquille dans la vie, une aventure extraordinaire, ma petite bulle de bonheur, et ça fait déjà cinq ans que ça dure.

Un battement de Sil..., c'est vous, c'est moi et c'est beaucoup de joie au quotidien.

Merci

dimanche 21 septembre 2014

J'irai dormir sur ton canapé.

Lorsque j'ai su de manière certaine en juillet que j'allais vivre dans l'Hérault, je n'ai pas paniqué. J'étais prête, prête à partir, prête à aller de l'avant. De toute façon, je n'avais plus rien à faire à Paris. Malgré tout, n'ayant jamais vécu dans le sud et n'ayant que très peu de connaissance dans ma nouvelle région d'adoption, j'ai un instant redouté d'être isolée.

Voyager seule, je sais faire. Vivre seule, je sais faire. Déménager et tout recommencer dans une nouvelle ville, je sais faire. Et pourtant, cette fois, n'étant plus étudiante, n'ayant plus un statut étiqueté "cool" qui t'assure de faire rapidement des rencontres, je me suis posée quelques questions sur mon intégration dans ma nouvelle ville.

Si je suis une personne relativement sociable et ouverte d'esprit, je sais aussi qu'à mon âge, une majorité de personnes, particulièrement dans l'Hérault (merci l'INSEE) sont en couple, avec bien souvent des enfants en bas âge.

Avec mon profil "aventurier", j'avais toujours pensé à m'inscrire sur Couchsurfing, sans jamais sauter le pas. Mais dès que j'ai signé mon bail pour un appartement avec un salon aux belles dimensions et une chambre d'amis, cela m'est apparu comme une évidence. Cela fait désormais deux mois que je suis inscrite et j'ai accueilli au cours des dernières semaines trois couchsurfers. Un début d'expérience que j'avais envie de vous raconter, pour vous inciter peut-être vous aussi, à aller dormir sur le canapé d'un hôte ou à recevoir chez vous des surfers du monde entier.

Couchsurfing, une aventure qui débute officiellement en 2004

Voyager autrement, c'est le rêve de beaucoup. Je me rappelle de quelques voyages réalisés lorsque j'étais plus jeune. Avec ma famille, nous avons testé différentes options et c'est toujours le choix location de voiture sur place et de maisons de particuliers qui nous apporté les meilleurs souvenirs. Casey Fenton, le cofondateur de Couchsufing semble également privilégier la rencontre de locaux pour découvrir un pays, une ville "de l'intérieur". Convaincu qu'il existe une communauté qui partage ses valeurs, basées sur la rencontre humaine, il lance Couchsurfing en 2004 qui compte aujourd'hui près de 5 millions de membres.

Un fonctionnement assez simple

Originellement organisation à but non lucratif, Couchsurfing est devenue en 2011 une société par action. Pour autant, l'inscription est toujours gratuite. Il est possible de vérifier son compte pour 19 $ de sorte, soit disant, à voir vos demandes de CouchSurfing plus facilement acceptées. De ma courte expérience, je dirais que cette vérification n'apporte pas grande chose. Pour ma part, ce n'est pas ce critère qui me fera accepter ou non de recevoir un surfer chez moi.

Esthétiquement parlant, le site n'est pas une réussite. Néanmoins, il reste simple d'utilisation, à condition d'avoir quelques notions d'anglais. Une fois votre inscription réalisée, vous créez votre profil, en vous décrivant de manière simple (goûts, centres d'intérêt, ce que vous attendez de CouchSurfing). Vous êtes aussi rattachée à la page géographiquement la plus proche de chez vous, sur laquelle vous pouvez échanger avec d'autres membres "voisins" les bonnes idées de sortie.

Se jeter à l'eau

Lorsque j'ai créé mon profil, je ne pensais pas recevoir beaucoup de demandes. En réalité, l'attrait du soleil du sud et du Canal du Midi incite un certain nombre de personnes à programmer des séjours dans ma nouvelle région. Dès mon inscription, j'ai donc reçu une dizaine de demandes en un mois. Globalement, les demandes que l'on reçoit sont très souvent du jour pour le lendemain, ce qui a ses avantages et ses inconvénients, j'y reviendrai. Venant d'emménager avec des cartons à déballer, j'ai tout d'abord refusé les demandes avant d'en accepter une, d'un jeune cycliste suisse qui se rendait en Espagne. Mon canapé était arrivé, sa philosophie de vie et son projet de voyage me plaisait, j'ai dit banco !

courchsurfing_avis.jpg

Premiers pas

Lorsque mon premier couchsurfer a débarqué chez moi, j'étais vraiment contente de le recevoir. Nous avons parlé majoritairement allemand et anglais. Il connaissait un peu la France à travers Paris. Moins le sud. Venant moi-même d'arriver, il m'est encore assez difficile de donner des conseils de visites. Aujourd'hui je commence à connaître de jolis endroits autour de chez moi, et je pense que dans quelques mois, je serai complètement opérationnelle pour jouer la guide touristique. C'est ce genre de choses que j'ai envie de partager avec mes couchsurfers. Ça et les spécialités culinaires. J'adore cuisiner, mais pas pour moi toute seule. Alors recevoir pour une soirée un sufer me donne envie de passer derrière les fourneaux pour revisiter une recette typiquement française. Et si mon surfer apporte une bouteille de vin pour accompagner le repas, c'est encore mieux.

Se fixer une ligne de conduite

Ma première expérience a été réellement positive et m'a donné envie de continuer. Néanmoins, étant beaucoup sollicitée (en moyenne, cinq demandes par semaine), j'ai dû réfléchir à ce que je voulais, ne voulais pas.

Mon but premier en m'inscrivant sur CouchSurfing était de faire des rencontres, croiser des personnes que je ne pourrais pas rencontrer autrement, m'évader en écoutant des récits de voyage. Ma première soirée m'a aussi permis de m'apercevoir que CouchSurfing était vraiment super pour qui veut pratiquer les langues, l'allemand pour moi, mais a fortiori l'anglais. En m'inscrivant sur CouchSurfing, ma démarche était claire. Mais rapidement, je me suis aperçue que certaines personnes s'inscrivaient pour des raisons moins honorables. Certains confondent ainsi ce site avec un site de rencontres. J'ai ainsi eu des demandes de rendez-vous pour aller prendre un verre "et plus si affinités" - mais oui bien sûr - ou des demandes d'hébergement qui me mettaient mal à l'aise. 


Je vais d'ailleurs en profiter pour faire un point sécurité. Ne croyez pas que la question du danger ne m'ait pas effleurée l'esprit. Ouvrir sa porte à un inconnu ou une inconnue est toujours source de risque. Et pour ne rien vous cacher, il y a eu quelques cas de viols recensés au cours des dernières années. Personnellement, je ne suis pas peureuse et j'aurais même tendance à avoir un peu trop foi en l'humain. Sans doute parce-que je n'ai pas de mauvaise expérience significative. Je travaille beaucoup au quotidien les questions de sentiment d'insécurité et c'est une notion avec laquelle je suis à l'aise. Lorsque je me suis inscrite, j'avais tout à fait conscience du risque mais aussi de la possibilité de refuser une demande de CouchSurfing. Et lorsque je parle de risque, je ne parle pas seulement d'agression physique ou sexuelle. Ouvrir sa porte, c'est aussi s'exposer. Mes couchsurfers utilisent une de mes chambres dans laquelle j'ai des affaires ainsi que ma salle de bain. Je ne me vois pas mettre tout sous clé, ce serait assez paradoxal. Ils sont donc à même de me voler. Toutefois, comme je le disais, on a toujours le choix. Par exemple, une personne n'ayant pas de référence aura beaucoup de difficultés à me convaincre de la laisser utiliser mon canapé. De la même manière, quelqu'un dont la demande serait ambiguë se verra opposer une réponse négative.

Je pense que lorsqu'on est une personne seule qui choisit d'héberger ou de se faire héberger, il faut être au clair dans sa démarche. Pour moi, Couchsurfing est une façon alternative de voyager, gratuite, avec un côté convivial. Je refuse donc toute demande d'une personne qui viendrait, par exemple, passer un entretien dans ma ville ou qui ne sait pas combien de temps elle va rester. Une nuit selon moi est le format le plus adapté à mon mode de vie actuel.
J'abordais un peu plus tôt dans l'article la question de l'organisation. Pas facile en effet de recevoir une demande du jour pour le lendemain. Ni d'en recevoir une deux mois à l'avance. J'aime pour ma part pouvoir anticiper et dans l'absolu, une demande 3/4 jours avant me permet de m'organiser pour être disponible pour mon couchsurfer. Pas question ce soir là de le planter devant la télé parce-qu'on a, à tout hasard, du repassage en retard. Je préfère discuter avec lui, ou sortir boire un verre dans un des bars de la ville. Partager, échanger, je suis 100% pour. Mais pour autant, je ne suis pas prête à me coucher au petit matin non plus. Et si je travaille le lendemain, mon surfer peut être sûre que je lui rappellerai qu'il faudra qu'il quitte les lieux en même temps que moi.

Des premières expériences qui donnent envie de poursuivre 

Après ce premier mois à accueillir en moyenne un couchsurfer par semaine, je suis plutôt emballée.

Mes deux premières expériences (un suisse et un allemand) ont été très positives. j'ai accueilli des personnes posées, respectueuses, qui avait soif d'en apprendre plus sur la culture française et de parler de leur propre pays. J'ai vraiment passé deux très bonne soirées.

Ma troisième expérience a été plus mitigée. Il s'agissait d'un biélorusse. Si la différence de culture peut être très riche, j'ai été assez déboussolée. Rappelons ici que le régime politique de la Biélorussie a fortement tendance à être qualifié de dictatorial au sein de l'Union européenne. Cela se ressentait fortement chez Petr qui était à la fois en colère contre son pays et complètement enthousiaste à l'idée d'être en France pour quelques semaines. Un mixte pas facile à gérer après une journée de travail. J'ai aussi pu assez surprise qu'il n'ait pas lu mes recommandations inscrites sur mon profil pour une expérience positive de Couchsurfing. Cela me semble être la base, simple question de respect, quand on se fait héberger. Il était sans gêne en réalité, n'ayant pas par exemple de sac de couchage ou allant fumer à ma fenêtre alors que j'avais indiqué qu'il n'était pas possible de fumer chez moi. Cela mis de côté, nous avons tout de même bien discuté et il était touchant lorsqu'en partant, il m'a pris dans ses bras et m'a remerciée le plus sincèrement du monde pour mon accueil.

Globalement, les retours que j'ai sur l'utilisation de Couchsurfing sont extrêmement positifs. Mon frère qui étudie à l'étranger en ce moment et qui a eu besoin d'être dépanné quelques jours, le temps pour lui de trouver un logement, a été très bien accueilli et aidé dans ses démarches. De la même manière, ma cousine qui a fait un tour du monde durant un an, a souvent utilisé CouchSurfing, site grâce auquel elle a rencontré des hôtes, devenus des amis du bout du monde par la suite.

Prochaine étape : aller dormir sur le canapé d'un inconnu ?

Si dans un premier temps, j'envisageais surtout CouchSurfing dans sa dimension "accueil de voyageurs", je réfléchis de plus en plus à aller, le temps d'une nuit, tester le canapé d'un ou d'une (presque) inconnu-e. Habituellement, lorsque je voyage, je pars en auberge de jeunesse ou loue des appartements via des sites comme Airbnb. Comme tout le monde, il m'arrive aussi de réserver des hôtels mais ça reste, finalement, assez rare.

Depuis que je suis hôtesse, et que forcément mes surfers m'ont invitée en retour chez eux, l'idée d'être une surfeuse de canapé me tente. A priori, ce serait plutôt pour un court séjour à l'étranger. Si vous avez envie que je vous en parle, n'hésitez pas à me le dire, je vous ferai un retour d'expérience.

As-tu déjà tenté l'aventure CouchSurfing ?
Ce mode de voyage alternatif de voyage t'attire t-il ?

samedi 10 mai 2014

5 chouettes idées cadeau beauté pour la fête des mères

Mes coquettes, dans 15 jours, nous fêterons nos p'tites mamans. L'occasion de les gâter. Quels que soient leurs goûts et notre budget, il est toujours agréable de leur offrir une petite attention. Pour la mienne, je choisis souvent un petit quelque chose en lien avec l'univers de la beauté, mon domaine de prédilection. Voici 5 chouettes idées auxquelles j'ai pensées cette année.

1/ des produits pour un bain de mousse

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez qu'il y a quelques semaines j'ai été invitée à une soirée chez Lush.
L'occasion de découvrir certains produits que je ne connaissais pas encore - je commence à devenir incollable - mais aussi de tester quelques éditions limitées pour la fête des mères. On le sait toutes, les mamans, ça n'a jamais le temps de se détendre. Mais si on leur offre de jolis produits qui en plus sentent très bons, sauront-elles encore résister ?
A côté des cadeaux qui comportent plusieurs produits se trouvaient également un certains nombres de pains moussants parmi lesquels Madame Butterfly et Mum Tulip que je trouve vraiment craquants. Ils peuvent s'utiliser en plusieurs fois, font une jolie mousse et parfument la salle-de-bain du sol au plafond.

lush_fetes_des_meres_2014.jpg

2/ des soins pour garder une peau tonique

Les mamans, ça aime être jolie et ça rougit toujours un peu quand on leur dit qu'elles font moins que leur âge.
Alors pour préserver leur capital jeunesse, on les encourage à prendre soin de leur peau matin et soir.
Pour cela, on leur offre le nécessaire pour se faire belle.

A l'occasion de la fête des mères, Estée Lauder propose différents coffrets cadeaux.

Mon préféré ? Le coffret teint uniforme.
Pour 58,50 €, vous avez une jolie trousse contenant 4 produits pour une peau plus lisse et plus éclatante.

YR1W01.jpg

3/ une douce fragrance

Que serait une fête des mères sans parler de parfums ?

Parmi mes coups de cœur du moment, on trouve l'eau de toilette Terracotta de Guerlain une édition limitée pour célébrer les 30 ans de la célèbre poudre qui, contre toute attente, est une belle réussite. On le trouve au rayon maquillage et il sent bon le soleil. Je vous en reparle très vite car en fan absolue de Guerlain, je n'ai bien entendu pas su résister !

Dans un tout autre genre, beaucoup plus chic et élégant, j'ai choisi la nouvelle Eau de parfum Un matin d'orage d'Annick Goutal. Une petite merveille ce parfum. Je ne le quitte plus depuis plusieurs semaines et je regrette tellement de manquer de temps et de ne pas lui avoir consacrer d'article. Il le mérite tellement.

Enfin, si votre maman n'aime pas les parfums, ou alors qu'elle a le sien et ne veut pas en changer, offrez lui une bougie parfumée.
Je découvre actuellement la jolie maque française La Belle Mèche et je dois reconnaître que malgré un prix un peu élevé, les bougies me plaisent énormément. Pour les mamans, j'ai choisi "verveine-lavande", je trouve que c'est un parfum très frais et agréable.

parfums_bougies.jpg

4/ un soin en institut

Grand classique là-aussi, le soin en institut fait toujours plaisir aux mamans pressés qui ne prennent pas de temps pour elles.
J'ai la chance de tester un grand nombre d'instituts et j'ai quelques bonnes adresses.

A Paris pour commencer, je vous conseille les rituels La Sultane de Saba et le spa 5 Mondes.
J'ai aussi visité le spa Lush très récemment et j'ai aimé l'univers un brin décalé avec grimoire et formules magiques.
Les meubles sont chinés et il n'existe qu'une seule cabine ce qui permet d'avoir un moment vraiment privilégié.
Pensez à réserver longtemps à l'avance, le lieu est assez prisé.

institut_fete_des_meres_lush.jpg

Si vous avez la chance de vivre dans la région bordelaise, il n'y a qu'une adresse à retenir, celle du Spa Mozaïk, rue Georges Bonnac. Lorsque je vivais à Bordeaux, j'étais une fidèle des lieux qui se trouvaient alors place Pey Berland, à côté de la cathédrale. Le spa Mozaïk a récemment déménagé pour s'installer dans un espace plus grand, plus lumineux, proposant toujours plus de prestations. L'équipe, elle, n'a pas changé à la seule différence qu'une coiffeuse l'a rejoint, permettant au Spa Mozaïk devenir le premier centre de beauté global.

J'ai testé il y a quelques jours le modelage ayruvédique. Un moment de détente et de bonheur absolu.
D'inspiration indienne, ce massage de tout le corps avec de l'huile chauffée est basé sur l'énergie corporelle.
Aurore, une des adorables esthéticiennes du Spa Mozaïk, a pris le temps d'exercer des points de pression sur mes zones réflexes, notamment le crane et la voûte plantaire, délassant ainsi mes tensions et permettant un apaisement de l'esprit.

soin_ayurvedique_spa_mozaik_bordeaux.jpg

5/ un produit de make-up luxueux

Il se peut que vous ayez une maman très coquette qui adore se maquiller.
J'ai sélectionner pour elle quatre produits que je trouve extrêmement chics et qualitatifs.
Je suis certaine que vous lui ferez plaisir avec l'un d'entre eux.

rouge à lèvres Envy - Estée Lauder

poudre bronzante et blush Terracotta édition limitée 30 ans - Guerlain

palette complète pour les yeux no.6 Plum Pink - Burberry

vernis 338 Mirage - Dior

idee_make_up_fetes_des_meres_2014.jpg

Et toi, as-tu déjà trouvé ton cadeau pour la fête des mères ?

Pssst, je te rappelle que tu as jusqu'à demain soir pour jouer au concours organisé en partenariat avec Estée Lauder pour gagner le parfum Modern Muse. Une merveille ce parfum d'ailleurs !

dimanche 4 mai 2014

Savane attitute, même pour soigner mes p'tits bobos !

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__1_.jpg

Ça fait des semaines que j'ai ces pansements "graou" dans mon sac à main pour "le jour où", j'aurai mal aux pieds ou celui où je vais me couper. Figurez-vous qu'ils m'ont porté chance puisqu'il ne m'est rien arrivé qui puisse justifier que je les sorte.

Jusqu'à ce week-end.

Ce week-end durant lequel j'ai étrenné mes sandales Ulysse adorées, mais toutes neuves. Et qui dit cuir tout neuf dit pour moi dans 90% des cas, petits échauffements au niveau du talon et donc application d'une protection pour ne pas être gênée pour marcher. J'étais presque contente de pouvoir coller mon pansement girafe sur mon talon ! C'est qu'ils sont plutôt chouettes les pansements décorés savane de la marque URGO.

Dans une boîte en métal au look fashion on en trouve 14. Des ronds, des carrés et des rectangulaires, assez grands, avec un toucher peau de bête.

L'idée est amusante et me plaît beaucoup. Ok, ça me rappelle aussi mon enfance où je certaines de mes copines avaient des pansements de princesse Disney, mais c'est assez chouette. Ma copine Marine avec laquelle je passais le week-end et qui s'est blessé au doigt a elle aussi adopté la tendance graou et a posé un pansement rectangulaire tigrou qui était du meilleur effet avec son vernis orange micro-pailleté.

Seul bémol en vue : ils ne sont pas donnés, la petite boîte coûte 5,90 €. On la trouve dans de nombreuses parapharmacies et sur certains sites de parapharmacie en ligne également.

Tu en penses quoi, toi ? Tu craques, ou pas ?

 avis_test_pansements_decores_urgo_graou__4_.jpg

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__3_.jpg

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__5_.jpg

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__2_.jpg

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__6_.jpg

avis_test_pansements_decores_urgo_graou__7_.jpg

mardi 15 avril 2014

Comment les Fleurs de Bach m'aident à gérer mes émotions

fleurs_de_bach_rescue_avis_test__1_.jpg

Je ne sais pas trop par où commencer en écrivant cet article qui va nécessairement parler un peu plus que d'autres de moi, dans une dimension assez intime.

En propos préliminaire, je tiens à préciser qu'il va s'agir ici de raconter mon expérience personnelle avec les fleurs de Bach et qu'il n'est pas écrit dans le marbre que vous vivrez la même chose si vous testez vous aussi ces mêmes produits. Je sais pour avoir lu au cours de ces dernières années plusieurs articles sur les fleurs de Bach que les avis sur ces produits sont très partagés et que la méthode du Dr. Bach est critiquée par plusieurs grands noms de la médecine qui avancent qu'aucun effet scientifique n'a pu être prouvé. Moi-même, la première fois qu'une copine (coucou Mia) m'en a parlé, je me suis dit "Mais qu'est-ce que c'est que ce vieux remède de charlatan ?" et tout de suite m'est venue en tête la BD de Lucky Luke "L'elixir du Docteur Doxey" <-- clique clique.

J'ai cheminé depuis jusqu'à m'arrêter plusieurs fois devant des fleurs de Bach en magasin bio. Et par un heureux hasard, on m'a proposé de tester les Fleurs de Bach Original de mon choix ainsi que le spray rescue.

fleurs_de_bach_rescue_avis_test__2_.JPG

De quoi parle t-on lorsqu'on parle de fleurs de Bach ?

Retour en 1930. Le Docteur Edward Bach, bactériologiste et homéopathe anglais, est convaincu que l’état psychique d’une personne joue un rôle important dans sa capacité à rester en bonne santé ainsi que pour se rétablir d’une maladie. En d'autres termes, il est persuadée qu'en prévenant et en s'attaquant aux causes d'une situation ou maladie, on permet à la personne de se rétablir.

Partant de ce principe, et avec pour finalité de permettre à ses patients d'être en bonne santé, le Docteur Bach va définir 38 états émotionnels qui peuvent venir nous parasiter dans notre quotidien. Pour les apaiser, il va concocter 38 remède floraux qui correspondent à 7 grandes catégories de comportements émotionnels :

  1. Peur
  2. Incertitude
  3. Manque d'intérêt pour le présent
  4. Solitude
  5. Hypersensibilité face aux autres
  6. Découragement et désespoir
  7. Sensibilité à ce que vivent les autres

Mon choix personnel parmi les 38 fleurs de Bach

Pour ce premier essai, j'ai essayé de trouver une combinaison qui puisse m'aider à me sentir bien. Non pas que je n'aille pas bien, mais le fait que certains petits tracas puissent parfois me paralyser quand j'y pense m'a laissé penser que je pourrais essayer d'éviter cela en prenant des Fleurs de Bach Original.

Il faut savoir que l'on peut combiner jusqu'à 7 fleurs différentes.

Pour connaître celles qui vous correspondent dans votre état actuel, vous avez un certain nombre de guides sur internet. Sur le site du Laboratoires Nelsons qui est mon partenaire pour ce test des Fleurs de Bach Original, vous avez aussi la possibilité de faire une recherche partant de vos états émotionnels.

fleurs_de_bach_rescue_avis_test__3_.JPG

À titre personnel, j'ai choisi :

  • Elm (Assurance, conseillé lorsqu'on a l'impression d'être dépassé par les événements)
  • White Chesnut (Sérénité = par exemple : je n'arrête pas d'y penser, je rumine en permanence)
  • Hornbeam (Entrain = par exemple : j'ai du mal à me mettre au travail)

Sans entrer dans les détails de ma vie personnelle qui n'intéressent personne ici, je vis une période de gros stress cette année. 2014 se révèle être pour moi une année avec beaucoup d'enjeux tant professionnels que personnels. J'ai notamment beaucoup de dossiers à rendre et ce sentiment qui me gagner parfois de ne pas être à la hauteur, que je ne vais pas y arriver. Bref, je m'arrête là.

Le cocktail composé de ces trois fleurs me paraissait donc assez pertinent.

Et au fait, elles sont composées de quoi ces fioles ?

Bonne question mon capitaine ! Il semble qu'il y ait 3 étapes.

D'après ce que j'ai pu trouver, dans les années 30, le Docteur Bach utilise tout d'abord deux méthodes pour préparer l'ingrédient de base, Pour 20 de ses fleurs, il utilise la méthode solaire (= séchage au soleil dans une coupe remplie d'eau de source). Pour les 18 autres fleurs, il utilise la préparation par ébullition (= fleurs mises à bouillir dans de l'eau de source dans une casserole pendant 30 minutes).

Dans un second temps, on ajoute à l'ingrédient de base la même quantité de Cognac (à 40%). Le cognac ne sert qu’à préserver le produit. On obtient ainsi la teinture florale mère.

Enfin, 2 gouttes de la teinture florale mère sont ensuite mélangées à 30 ml d’alcool de raisin (à 27%) dans chaque flacon vendu dans le commerce.

Aujourd'hui, je pense que les laboratoires qui fabriquent les fleurs de Bach utilisent des méthodes plus modernes.

fleurs_de_bach_rescue_avis_test__4_.JPG

Quels modes d'absorption ?

Là aussi, les méthodes varient.

En général, si vous utilisez plusieurs fleurs de Bach, on vous recommandera de diluer deux gouttes de chaque fleur dans un flacon 30 ml et de compléter avec de l'eau de source. Vous pourrez alors mettre 4 gouttes de ce mélange dans votre verre d'eau. Cette opération devra être renouvelée au moins quatre fois par jour.

Vous pouvez aussi appliquer les fleurs de Bach en local (tempes, lèvres) ou encore déposer 2 gouttes de la Fleur choisie sur la langue. Personnellement, j'opte le plus souvent pour la dernière méthode, car c'est la plus simple, qui permet de ne pas perdre de temps à préparer. En général, je ne multiplie par les prises, une à deux fois par jour, pas plus.

Quelle efficacité ?

J'ai vraiment été séduite par ces produits. C'est assez difficile de vous dire que ça fonctionne et que ça me permet d'apaiser certaines angoisses parce-que, objectivement, quand on lit qu'on peut prendre autant de gouttes que l'on veut et que l'on réfléchit 2 minutes au concept développé par le Docteur Bach, on se dit que ça n'a rien de scientifique.

Et en même temps, je vois vraiment la différence lorsque je les prends. Je ne saurais dire si c'est l'effet placebo ou moi qui me contrains à gérer mes émotions en prenant ces quelques gouttes, toutefois force est de constater que la prise de ces 3 fleurs combinées apaise mes angoisses et me permet de me concentrer sur l'essentiel.

Seul bémol : le goût lié à la présence d'alcool qui n'est pas du tout agréable.

Pour info, chaque fiole de Fleur de Bach Original 20 ml est vendue 11,90 €

fleurs_de_bach_rescue_avis_test__5_.JPG

Et le spray Rescue alors ?

Lui, c'est la potion magique des moments de stress intense. Il fait le bonheur de celles qui ne gèrent pas du tout bien la pression. Typiquement pour moi, l'oral d'examen. Je suis comme le plupart d'entre vous, j'ai beau maîtriser mon sujet, rien ne m'empêche parfois d'arriver à un oral avec une boule au ventre.

C'est le moment de dégainer le spray magique qui va vous donner la force de croire en vous.

Dans sa formule, on trouve : de l'alcool (27 vol.%), hélianthème,  clématite, balsamine de l'Himalaya, myrobolan, ornithogale en ombelle.

Il est conseillé de pulvériser deux fois dans la bouche juste avant LE moment important. On peut aussi en parallèle se rappeler qu'on ne joue pas sa vie non plus ou encore imaginer la personne en face de soi nue, ce genre de petites conseils qui aident à relativiser et se dire que nous ne sommes que des humains, avec nos lots d'émotions et de contradictions.

Ce petit spray est selon moi hyper pratique. Je l'utilise assez souvent, en moyenne deux à trois fois par semaine. Pas forcément en cas de gros stress d'ailleurs, parfois juste quand je me sens un peu débordée. Je trouve qu'il fonctionne bien mais comme pour les fioles que je vous présentais précédemment, je me demande toujours si c'est le simple geste de pulvérisation qui permet de mettre son cerveau en break 1 minute qui fait effet ou si c'est la décoction contenue dans le flacon.

Peu importe finalement, l'important étant que ça me permet d'avoir instauré quelques moments qui m'appartiennent et durant lesquels je prends soin de moi. Par contre, là aussi, il faut bien se rincer la bouche après absorption : bonjour sinon le goût d'alcool qui pourrait laisser croire à vos interlocuteurs que vous avez un penchant pour la bouteille...

Pour information, j'ai reçu le format 20 ml vendu 18,50 € mais un format plus petit (7 ml) existe.

Comme les Fleurs de Bach Original, on trouve le spray rescue en parapharmacie et magasins diététiques.

jeudi 6 mars 2014

Il y a quelque chose de changé...

complement_alimentaires_avis_test__1_.JPG

En septembre dernier, lorsque j'ai eu un aperçu de ce qui m'attendait au cours des douze mois suivants, j'ai vraiment pris peur. En gros, pour bien faire, il aurait fallu que je puisse me dédoubler façon Hermione Granger. Bon, on n'est pas dans Harry Potter donc j'ai choisi de privilégier ma vraie vie, professionnelle et privée et de bloguer quand j'en aurais le temps tout en continuant d'aller aux soirée blogueuses. En parallèle, j'ai aussi mis en place une de mes résolutions de 2012, à savoir reprendre le sport sérieusement.

Avec tout ça, je me faisais des journées à rallonge : levée 7H - couchée 00H mais avec le sentiment gérer, de maîtriser et surtout de profiter de ma vie. Bon j'étais quand même vraiment heureuse au moment d'aller me coucher. Autant vous dire que je n'ai tenu que quelques semaines à ce rythme avant d'être complètement à la masse, l'impression d'être partout et nul part, de faire tout et n'importe quoi. J'étais tellement épuisée que, paradoxalement, je ne me rendais même plus compte que j'étais fatiguée.

complement_alimentaires_avis_test__2_.JPG

On était en octobre, j'ai fait ma première cure de gelée royale. Je n'en avais jamais fait jusqu'ici mais à force de lire du bien de cette substance rare (notamment chez Secrets de miel) dont se nourrit exclusivement la reine des abeilles et qui est connue pour ses vertus revitalisantes, j'ai voulu essayer ! J'ai acheté ma cure au rayon diététique de mon supermarché. J'ai pris celle des Laboratoires Vitarmonyl parce-qu'elle était bio et pas excessive. 10 jours de cure, une ampoule dans chaque verre le matin au réveil. Ça m'a donné un petit coup de boost et c'était reparti pour un tour.

Est arrivé fin octobre. J'ai reçu un mail d'Allison et Teddy de chez Franck Drapeau qui m'invitaient à participer à une séance de TBC (Total Body Cycle) à l'Usine. Qu'est-ce qu'on a rit, et qu'est-ce que j'ai eu mal au popotin le lendemain ! Outre cette séance de sport qui restera dans les annales, j'ai aussi pu découvrir la ligne Tonus de compléments alimentaires Juvamine.

Juvamine, je suis déjà adepte, notamment de leurs compléments alimentaires solaires dont je vous ai parlé l'été dernier (ici & ici). J'utilise aussi à l'année certains des produits de leur ligne Tradition et leurs infusions Celliflore. En revanche pour tout ce qui est tonus, énergie, je n'étais pas du tout, mais alors pas du tout,au point. Je vous rappelle que jusqu'alors, je pensais que manger une orange par jour me préserverait des coups de mou. Visiblement, ça ne suffisait pas !

Depuis, j'ai rattrapé mon retard et je ne peux plus me passer de certains compléments alimentaires testés.
Voici mes impressions sur les produits qui m'ont permis de me retrouver.

complement_alimentaires_avis_test__6_.JPG

Vitamine C 500 à croquer

C'est par elle que j'ai commencé, sans doute parce-que le nom me parlait, moi l'adepte des oranges. On le sait tous, la vitamine C est notre alliée en cas de fatigue. L'hiver, notre alimentation a tendance à nous en apporter moins. Il faut donc compenser. Avec 1/4 de comprimé chaque jour, on couvre 156% de nos Apports journaliers recommandés.

Celle proposée par Juvamine m'a beaucoup plu. J'ai bien aimé le fait que l'on puisse la croquer et surtout, après quelques jours, j'ai trouvé que je me levais plus facilement et que je n'avais pas de coups de barre vers 17H. Par contre, je n'aime pas devoir penser à couper le comprimé en 4, surtout que ça ne fait pas 4 morceaux égaux même en y mettant de la bonne volonté.

complement_alimentaires_avis_test__3_.JPG

Fizz Taurine & Ginseng

Celui là, je n'ai pas pu. Honnêtement, le mot "taurine" me fait immédiatement penser à la Red Bull et la Red Bull est associée à danger dans mon esprit. Bon, sans doute que ce n'est pas si grave d'en ingurgiter mais savoir qu'ici il est très présent, ça me rebute. En revanche, mon colocataire qui utilise habituellement de la Red Bull en prévision de ses trajets du vendredi soir (après une semaine de travail) l'a testé et l'a trouvé convaincant pour son action anti coups de fatigue. Même le goût est selon lui agréable. S'il le dit !

Energie 27 actifs

27 actifs, ça fait un peu peur ! D'ailleurs un de ces actifs est la taurine donc, rebelote, ça me fait peur. Pour autant, j'ai testé ces comprimés les jours de très grosses fatigues et de nuits trop courtes.

On trouve dedans :

  • vitamines B2,B5,B6,B9,B12,PP : action à court terme pour la vitalité
  • vitamines A,B6,B9,B12,D et C : action à long terme pour fonctionnement normal du système immunitaire
  • zinc, cuivre, fer, calcium, chrome, cuivre, iode, manganèse, molybdène, sélénium
  • caféine, acérola, ginseng, taurine, l-carnitine/l-tartrate

C'est un complément efficace mais pour autant, je n'ai pas souhaité en abuser. Je n'ai donc pas fait une cure de 20 jours, seulement de 3. Et c'est ainsi que je compte terminer mon tube, en en utilisant de temps à autre. Je ne veux pas vraiment de l'action à long terme puisque mon système immunitaire semble visiblement efficace. En revanche, l'action à court terme est plus efficace qu'un simple comprimé de vitamine C.

complement_alimentaires_avis_test__4_.JPG

Fizz Magnésium & vitamines B6, B2, B1

Un petit comprimé à boire avec un grand verre d'eau chaque matin pour augmenter la concentration. Ça fonctionne du tonnerre sur moi : je cherche moins mes mots en fin de journée, lorsque je suis fatiguée et j'arrive à travailler le soir en rentrant. Un très bon point !

Gelée royale acérola propolis

Je suis en train de faire ma seconde cure de gelée royale et pour le moment, je peux seulement vous dire que le goût est assez similaire à celui de la cure des Laboratoires Vitarmonyl. Mais comme pour la première fois, je ne trouve pas simple de casser les ampoules. Je crois que la prochaine fois, j'opterai pour une cure "solide" avec une cuillère chaque matin à avaler à jeun.

complement_alimentaires_avis_test__5_.JPG

Energetik Phyderma

Un autre produit que j'ai aussi testé au cours de ces dernières semaines. Bien qu'elle n'en porte pas le nom, c'est aussi une cure de gelée royale mais avec de la vitamine C (à la place de l'acerola que l'on a vu présente dans les deux cures précédentes -> même effet puisque l'acerola est riche en vitamine C). La présentation est jolie et l'ouverture plus facile. La cure est plus longue. L'efficacité est au rendez-vous là aussi. Toutefois, comme son prix est plus élevé (vous me direz, c'est normal vu qu'on a plus d'ampoules), j'ai tendance à préférer celles de Juvamine. En terme de rapport qualité/prix, Juvamine est super !

complement_alimentaires_avis_test__7_.JPG

Avec tout ça, vous allez croire que je suis complètement accro à mes petites gélules. Dans les faits, je n'en prends pas plus de deux par jour. En ce moment par exemple, c'est ampoule de gelée royale Juvamine & comprimé de magnésium. J'essaye d'utiliser des produits complémentaires.

En parallèle, j'essaye de prendre du temps pour me reposer et d'instaurer des petits rituels bien être. Parmi eux, il y a notamment le fait de boire un grand verre d'eau en rentrant le soir chez moi. Et dernièrement, je me suis aussi prise de passion pour les bougies parfumées. Un vrai plaisir d'en allumer une. Je vous parlerai d'ailleurs très vite de mes favorites.

Et vous alors, utilisez-vous des compléments alimentaires pour augmenter votre tonus ?

samedi 4 janvier 2014

Mes youtubeuses beauté favorites !


Bonjour à toutes.

J'espère que vous allez bien.
Aujourd'hui je vous retrouve avec...

youtube.jpg

Cette petit introduction, vous la connaissez par cœur ?
Alors tout comme moi, vous avez déjà dû visionner quelques vidéos Youtube.

Je ne suis pas une accro de Youtube, même si c'est grâce à des vidéos de ce site que j'ai vraiment eu envie de commencer à apprendre à me maquiller il y a sept ans. Pourtant, quand j'ai un peu de temps devant moi, j'aime bien partir à la découverte de nouvelles Youtubeuses beauté. Il y a celles dont tout le monde parle. En général, elles m’insupportent très rapidement. J'ai une capacité à déceler très rapidement le placement produit ou la mise en avant de l'activité parallèle de la youtubeuse ou de ses super copines.

Ça ne me dérange pas qu'une fille puisse exercer la profession de youtubeuse - c'est même carrément cool - mais je ne supporte en revanche pas les filles qui, avec leurs gros sabots, demandent des pouces verts, cherchent à avoir des abonnées en plus par tous les moyens etc.

Pour faire partie de mes youtubeuses favorites : naturel, simplicité, fraîcheur, jolie voix posée mais pas monotone et sincérité sont les qualités gagnantes. Cela va sans dire, j'aime aussi les vidéos de qualité, assez épurées, avec une belle lumière et des montages qui ne me donnent pas le tournis. J'ai l'air exigeante ? C'est vrai ! Je crois qu'on ne s'improvise pas youtubeuse et qu'il faut beaucoup de travail derrière. Et comme dirait une de mes connaissances : "quand on ne sait pas faire, on s'abstient", à moins de vouloir se retrouver sur le topic dédié aux pires vidéos sur beaute-test. 

Trêve de plaisanterie, c'est parti mon Kiki pour ma petite sélection. Je vous propose à chaque fois une vidéo de la youtubeuse en question que j'ai particulièrement aimée.

Sara Sabaté de Secrets de Coquettes

Sara est non seulement sublime mais elle propose également des tutos d'une extrême qualité. Je suis à chaque fois charmée par l'ambiance, le choix de la musique et la douceur de son accent chantant espagnol. C'est ma chouchoute depuis près de trois ans, j'ai vu toutes ses vidéos. Je l'ai découverte grâce à cette vidéo mais depuis, la qualité de l'image s'est encore améliorée. J'A-DO-RE

Coline de Et pourquoi pas Coline

Qui ne connait pas encore Coline ? Célèbre blogueuse française, elle a lancé il y a un an et demi sa chaîne beauté Youtube pour notre plus grand plaisir. Avec ses grands yeux noirs et son côté rock, elle propose des tutos make-up assez faciles à réaliser et qui font toujours leur petit effet. Coup de coeur également pour ses vidéos sur ses favoris beauté. Coline habite à la frontière franco-allemande et de ce fait, elle teste un certain nombre de marques que j'aime beaucoup. Elle est également régulièrement attirée par des produits bio/naturels.

Lufy de Lufy Makes You Up

Du franc-parler, voilà ce que j'aime. Loin des youtubeuses niaises qui trouvent que tout est trop beau, magique, trop bien, Lufy nous montre que l'on peut être superbe et savoir réfléchir. Pour ne rien gâcher, elle est aussi hyper drôle.

Mademoiselle Blush

Je l'ai suivie sur son blog et retrouvée avec plaisir sur Youtube. Marion est un vrai clown, toujours de bonne humeur, avec des astuces qui m'ont permis de m'améliorer pour le make-up.

Pink Laety

Sandrea

De façon assez paradoxale, j'adore la chaîne Youtube de Sandrea. Pourtant, elle dévoile énormément sa vie : le vlog, je ne suis pas trop fan de ça, je trouve ça trop intimiste. Néanmoins Sandrea et sa nouvelle vie aux États-Unis me font rêver. Elle est très attachante, hyper souriante, et je la trouve également mature dans ses réflexions, une qualité qui fait défaut à beaucoup de youtubeuses à succès.

Le blog de Neroli

Alex Fashion Beauty

Coccinelle Rebelle

Ylovesmakeup

Maquillage Cynthia

Michelle Phan

Mish, la seule, l'unique. C'est la meilleure !

Cutepolish

Une super chaîne pour les filles qui adorent le nailart. Je suis souvent impressionnée par les manucures qu'elle propose.

Beauty Symphony

Découverte grâce à ma petite sœur qui adore se coiffer, je ne la quitte plus : Beauty Symphony est très douce et propose des tutos coiffure vraiment géniaux !

J'espère que cette sélection vous aura plu, je vous dis à très bientôt.

Et vous, quelles sont les youtubeuses que vous regardez ?

jeudi 26 décembre 2013

Très bonnes fêtes !

fetes_2013__15_.jpg

A défaut d'avoir eu le temps de vous souhaiter de très bonnes fêtes avant le réveillon de Noël, je le fais aujourd'hui.
Je vous souhaite de passer très bons moments avec ceux qui vous sont chers où que vous soyez.
J'en profite pour partager quelques photos prises durant les derniers jours et qui reflètent l'esprit de fêtes que j'aime : du vert, du rouge, une douce odeur dégagée par une bougie parfumée, ça scintille, les plus petits attendent impatiemment de déballer leurs cadeaux, ça pétille, les les plus grands papotent au coin du feu. 

fetes_2013__12_.jpg

fetes_2013__10_.jpg

fetes_2013__9_.jpg

fetes_2013__14_.jpg

fetes_2013__1_.jpg

fetes_2013__5_.jpg

fetes_2013__2_.jpg

fetes_2013__13_.jpg

fetes_2013__6_.jpg

fetes_2013__11_.jpg

fetes_2013__7_.jpg

fetes_2013__4_.jpg
fetes_2013__3_.jpg

fetes_2013__8_.jpg

Must have : la bougie 5ème Élément d'ELEMENT-TERRE dont l'odeur se rapproche du Chanel n°5 : so chic ! Vous trouverez aussi des bougies avec des senteurs d'hiver : pin, bois ciré, cannelle orange etc.

samedi 14 décembre 2013

Ma wishlist et mon haul de Noël

Je vais vous faire une confession : j'ai bien aimé l'article de Magalie sur l'esprit de Noël de la blogo.
Elle y met en avant une évidence : nous autres, les blogueuses, sommes de véritables tentatrices pour nos lectrices.

Pire, il existe même une course à la consommation entre certaines d'entre nous à celle qui aura la dernière collection de vernis Essie 4 mois avant sa sortie ou qui sera la première à parler d'un soin top tendance aux USA. Il n'y a rien de choquant à ça : certaines veulent vivre de leur blog ou chaîne Youtube et pour cela, il faut être la meilleure au jeu d'avoir le plus de fans sur les réseaux sociaux. Donc proposer de la qualité et de l'exclusivité quotidiennement, qu'importe si certains jours on se sent un peu moins en forme, on se "force" à sourire et à jouer un rôle. Un peu comme pour tout travail certains jours me direz-vous.

Je pense que si vous suivez Un battement de Sil... depuis 4 ans, vous avez compris qu'ici, on est plutôt sur un fonctionnement à l'"arrache", au jour le jour, en fonction du temps que me laisse mon job, quitte à parler 1 an après leur sortie de produits reçus. Autre chose dont je devrais peut-être avoir honte et ne pas écrire ici, au risque de perdre des partenariats : j'ai perdu un tiers de mes lectrices depuis 2011. Pour autant, je n'ai pas envie de chercher pourquoi. Sans doute ont-elles trouvé leur bonheur ailleurs, ce qui me va très bien. Il me reste les meilleures ♥

Bref, sur Un battement de Sil..., je blogue à l'envie.
Et aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous ma liste au Père Noël.

cadeaux_Noel_Burberry.jpg

A vrai dire, sur ma liste de Noël, on aurait pu trouver pas mal de choses mais je me les suis déjà offertes au moment où j'ai pensé à les y mettre. Tout simplement parce-que - et je rejoins de nouveau Psycho sur ce point - : je n'ai pas envie d'attendre des autres qu'ils m'offrent ce dont j'ai besoin ou envie. J'aime l'indépendance que m'a apporté le fait de travailler et j'en suis fière.
Sur cette liste, on trouve aussi des choses que je ne m'achèterai pas pour le 25 décembre. Les soldes sont 15 jours plus tard, la promesse de savoir que je les aurai à ce moment-là me suffit amplement. Consommer pourquoi pas, mais consommer intelligemment avant tout, quitte à avoir ses cadeaux mi-janvier (je suis assez grande pour ne pas pleurer si je ne trouve que deux oranges devant mes chaussons lapinou au pied du sapin). Enfin, sur ces listes, on ne trouve pas de produits beauté. Et oui, j'ai beau être blogueuse beauté, et que la société attende d'une blogueuse beauté qu'elle fasse une liste de plusieurs pages de tous les coffrets, les palettes et les rouges à lèvres qu'elle veut, quand je regarde mon stock de produits non ouverts ou très peu utilisés, la décence veut que je m'abstienne sur ce point là.

Finalement, cette liste est finalement assez restreinte.
Cher Papa Noël, j'aimerais beaucoup que tu m'offres...

Rothenburg_on_der_Tauber.jpeg

la possibilité de partir en Allemagne, pour les fêtes de fin d'année 2014
je rêve de retourner à Rothenburg ob der Tauber qui est une ville située en Bavière
C'est la ville de Noël par excellence, je suis très très nostalgique quand vient Noël car j'y pense à chaque fois

allese.jpg

un vélo vintage, bleu ou beige

tamron-sp-af-70-300mm-usd-vc.jpg

un objectif macro pour mon appareil photo pour pouvoir faire un nouveau type de photos

sac_de_voyage_lancel.jpg

un sac de voyage grande contenance ET avec des roulettes qui tiennent la route
Ici, la ligne Partance de Lancel.

roxy_masque.jpg

un masque et un casque de ski/snow
j'aime beaucoup ceux de Roxy

renouard_yearling.jpg

le modèle Yearling chez Renouard
J'aime aussi beaucoup le modèle Dôme

taylor_rosegold.jpg

pour écouter ma musique sur le trajet pour aller au travail, un casque.
Ici le modèle Taylor en couleur Rosegold de Frends.

Et puisque je sais que vous êtes aussi friandes de "hauls", ces fameuses listes d'achat, voici des petites choses que j'avais mises initialement sur ma liste et pour lesquelles j'ai d'ores et déjà craqué,,.

presentoir_bijoux_shlomit_ofir.jpg

deux présentoirs à bijoux Shlomit Ofir, cet arbre et de jolies montagnes
les deux sont vendus chez Etsy

robe_3_suisses.jpg
une jolie robe patineuse chez les 3Suisses

j'ai aussi pris un pull peplum très chouette (le voir sur Instagram)

bo_kam_a_blanc.png
les boucles d'oreilles Kaméa blanches de Secrets de cailloux
Décidément, j'ai un vrai coup de coeur pour tous les bijoux Kaméa !
Après les deux headbands, j'ai craqué pour ces jolies boucles délicatement ciselées.
n'oubliez pas : avec le code SILANA20, vous avez -20% sur toute la collection

Eleanor_Bridal_earrings.jpg
je suis toujours complètement dingue des bijoux de Shlomit Ofir, et en particulier de sa collection "mariage".
Je porte ces bijoux au quotidien sans difficulté aucune.
Cette fois, j'ai commandé les boucles Eleanor ainsi que le bracelet assorti.

veste_ski.png
deux vestes de snow Oxbow

Et vous alors : de quoi avez-vous envie cette année ?

lundi 14 octobre 2013

Ces blogs que je lis...

Tout a commencé dans la petite chambre que je louais alors en Allemagne. C'était il y a 6 ans. Cet après-midi là, j'avais envie d'être belle. Belle comme on a toutes envie de l'être à 20 ans. Plus féminine aussi. Quitter l'adolescence pour de bon et devenir un bout de femme.

blogs_amis.jpg

J'ai tapé dans un moteur de recherche quelques mots. Des mots dont je ne me rappelle plus aujourd'hui. Des mots magiques, comme un code que seules les initiées connaissent. Des mots qui m'ont ouvert la porte d'un nouveau monde : celui des blogs. 

En quelques semaines, je suis devenue une lectrice insatiable de conseils beauté. Je collectionnais déjà les parfums et les tubes de rouges à lèvres mais rien de comparable avec ce que contient ma salle de bain aujourd'hui. Soudain, j'avais envie de tout tester. Surtout les produits bio qui étaient légion dans les rayons de beauté des boutiques allemandes.

Les blogs d'alors étaient loin de ce qu'ils sont devenus aujourd'hui. Plus spontanées, les blogueuses ne monétisaient pas leur blog, leurs articles, leurs vies... Elles étaient à mes yeux beaucoup plus fraîches. Lectrice aguerrie de la première heure ou presque, j'ai fait le choix quelques semaines plus tard de me lancer dans l'aventure. J'avais des choses à raconter, j'avais envie d'écrire. Depuis, je n'ai jamais arrêté.

Lire non plus, je n'ai jamais arrêté mais je suis de plus en plus sélective. Rares sont celles que je lis à chaque nouvel article. Pourtant, il y en a. J'avais envie de partager avec vous mes coups de cœur, de longue date, ou plus récents et dans différents univers.

Lire la suite...

vendredi 23 août 2013

3 ans avec ma mooncup : le bilan !

mooncup_bilan_3_ans__2_.JPG

Il y a un peu plus de trois ans maintenant, je sautais le pas et commençais à utiliser un truc pas très glam' aux premiers abords. Ce "truc" - la "mooncup" ou "coupe menstruelle" en français - a pourtant révolutionné ma vie, ou du moins, les quelques jours par mois où j'ai mes "ragnagna", ce truc de fille un peu pénible, reconnaissons-le, mais que pour le moment j'ai choisi de conserver même si je sais que certaines pilules permettent de se débarrasser de cette "contrainte".

Ma première mooncup était une Lady Cup transparente, gentiment offerte par le site CTOOBIO. Mes deux premiers cycles avec ce drôle de bidule n'ont pas été de tout repos. A l'époque, je ne l'ai pas écrit pour ne pas rebuter les moins téméraires d'entre vous.

Dans mon premier article sur la mooncup, j'ai ainsi surtout souligné les aspects positifs : l'impact écologique, le faible coup, la tranquillité pendant 12 H, l'absence d'odeurs etc. Pour moi qui voyage beaucoup et n'ai pas toujours une poubelle à portée de main, c'était vraiment la révolution. Le négatif, c'était surtout le retrait qui parfois s'avérait plus compliqué que prévu. Mais je suis malgré tout toujours parvenue à l'extraire, rassurez-vous.

Au fil des mois, j'ai gagné en confiance et en connaissance de mon "intérieur" et c'est véritablement devenu un jeu d'enfant.

Alors, j'en ai beaucoup parlé autour de moi, aux filles, aux garçons. J'en ai fait rire plus d'un, gêné je crois qu'on parle de "ces choses-là". Il faut croire que les règles au XXIème siècle, ça reste tabou. Je voyais dans leurs yeux que je parlais de quelque chose d'impropre même si pour moi, c'est juste NATUREL. 

Mais au final, j'ai convaincu des copines qui aujourd'hui sont adeptes et ne cessent de chanter mes louanges.

Le seul souci, c'est qu'un jour - environ 2 ans après la première utilisation, ma LadyCup s'est mise à sentir très mauvais, genre rat crevé. Je n'ai pas compris. J'avais respecté les conseils d'utilisation. J'ai regardé sur internet, lu quelques forums. Ouf, bonne nouvelle : je n'étais pas la seule dans cette situation et ça ne venait pas de mon "intérieur". Après avoir essayé quelques unes des astuces données (tremper sa coupe dans de l'eau oxygénée ou du vinaigre blanc pour la désinfecter) et qui n'ont rien donné, j'ai laissé tomber. J'étais à ce moment un peu déçue que cet objet qui m'avait rendu bien des services n'ait qu'une durée de vie de 2 ans alors qu'on m'avait promis 10 à 15 joyeuses années en sa compagnie.

En réalité, j'aurais très bien pu continuer à utiliser ma LadyCup. Après tout, elle n'était pas percée, et on ne sentait pas l'odeur désagréable du plastique lorsqu'elle était en position. Mais je n'en avais plus envie, l'odeur à l'air libre me débectait.

Je suis donc retournée à mes serviettes et mes tampons, sans grande conviction.

Le choc a été rude, je n'ai vraiment pas aimé ce "retour à la case départ". J'ai tenu 2 mois, mais à chaque cycle, je trouvais ça tellement contraignant. Penser à acheter ses protections, guetter le moment où ça arrive, penser à changer toutes les 6 heures, avoir une poubelle à portée de main... Pfff !

J'ai fini par craquer et j'ai acheté une nouvelle mooncup.

En trois ans, l'offre (et la demande, cela va de pair) avait beaucoup évolué. On trouvait bien plus de modèles : autant de couleurs, de finitions, de formes, de tiges ou d'anneaux qui me laissèrent un peu perdue. Mais pas pour longtemps. Je décidais après comparaison et relecture de forums pour avoir différents avis d'opter pour l'une des moins chères du marché qui avait aussi l'avantage d'être fun : la MeLuna. 

mooncup_bilan_3_ans.JPG

Ma MeLuna, je l'ai choisie violette, avec une tige à boules et en taille S puisque je n'ai pas encore eu d'enfants et que je reste relativement jeune. J'en suis très satisfaite. Elle est plus petite, plus légère que la MeLuna, plus glamour aussi. Surtout, elle est plus souple et pour moi, c'est un gros avantage car je la trouve plus simple à insérer/retirer.

Ma copine Jen l'a achetée en bleu pailleté et en est aussi ultra contente. Et contrairement à moi, elle n'a pas du tout eu les désagréments que j'ai pu vous conter pour le retrait lors de mes premières utilisations.

Cet article est un peu décousu mais j'espère malgré tout, qu'il vous donnera envie de tester ce drôle de bidule qui mériterait que l'on parle davantage de lui. 

Prête à sauter le pas ?

vendredi 9 août 2013

Un joli tattoo éphémère grâce à Yaël (concours)

--> voir les résultats

summer_tattoo_s.jpg

De retour pour quelques heures à Paris, j'en profite pour vous parler de mon dernier coup de coeur "tattooesque". Grande accro aux tatouages éphémères, j'ai trop peur pour le moment de me faire tatouer à vie, j'avais jusque ici privilégié les tatouages type Malabar mais en meilleure qualité (évidemment et heureusement) de Bernard Forever, Bourjois et autres sites spécialisés. J'avais aussi essayé le henné il y a 3 ans, mais sans franc succès.

Et puis, je suis tombée sur le travail de Yaël sur la toile, et notamment sur ce superbe col en dentelle. La technique ? De la colle et des paillettes pour une durée de quelques jours à conditions d'en prendre soin. Forcément, j'ai voulu tester ! Rendez-vous fut pris avec Yaël qui m'a reçu chez elle, m'a montré quelques unes de ses créations afin que je fasse mon choix.

J'ai voulu en faire un sur l'omoplate et le haut du dos, histoire de faire ma crâneuse sur la plage et avec mes robes à dos nus. Je le voulais initialement complètement pailleté de noir et finalement, je me suis laissée tentée par quelques touches de rose. Après tout, pourquoi ne pas être fun, ce n'est QUE pour quelques jours...

J'ai vraiment beaucoup aimé le résultat. Il n'a fallu qu'une quinzaine de minutes à Yaël (pose de la colle et des paillettes) pour obtenir ce résultat. Et moi, il m'a fallu 4 jours pour qu'il commence à s'enlever et que je me décide à l'enlever.

Yael_tattoo_paillettes__2_.JPG

Concours

Yaël a décidé de gâter deux d'entre vous qui ont la possibilité de venir se faire tatouer à Paris 15ème, en leur offrant à chacun un tatouage (au henné ou pailleté) d'une valeur de 50 € ou un bon d'achat de la même valeur à déduire d'un tatouage qu éventuellement coûterait plus cher.

Pour participer, laissez un commentaire dans lequel vous me dites quel star américaine a été tatouée par Yaël le 14 juillet 2013. [INDICE]

Je ferai un tirage au sort parmi les bonnes réponses le 25 août.

Yael_tattoo_paillettes__1_.JPG

Yaël Tattoos
tatouages au henné et pailletés sur RDV
Paris XV - Tel: 06 20 14 70 95

A vos claviers !

- page 1 de 5