avis_test_huile_DHC__1_.jpg

Aujourd'hui, on va parler démaquillage !
Pour moi, et depuis bientôt 5 ans, c'est démaquillage exclusivement à l'huile.
Avant tout car c'est ce qui est le plus respectueux pour ma peau sensible mais aussi pour des raisons pratiques, économiques et écologiques.

J'ai eu l'occasion de tester un certain nombre d'huiles au cours des derniers mois. D'ailleurs dans mes différents articles comparatifs sur les mousses nettoyantes, je vous indiquais que j'avais commandé plusieurs huiles pour continuer à chercher la meilleure sur le marché français. Je ne vais pas tarder à vous livrer mes avis mais en attendant je voulais revenir sur l'un des best-seller dans cette catégorie, l'huile DHC.

avis_test_huile_DHC__2_.jpg

L'huile DHC est originaire du Japon où la marque a commencé à fabriquer des produits de beauté dans les années 80. Aujourd'hui n°1 de la vente directe au Japon, DHC vend 1 flacon d'huile démaquillante toutes les 10 secondes dans le monde ce qui, vous en conviendrez, montre son succès. D'ailleurs, j'en profite pour vous dire que l'huile DHC est adaptée à tous les types de peau. Souvent, j'ai tendance à lire des question autour de "j'ai une peau grasse, est-ce que si j'applique une huile ça ne va pas aggraver ce problème ?". Rassurez-vous, ce n'est pas le cas et c'est ici un produit qui ne va pas être absorbé par votre peau mais qui sera rincé. D'ailleurs sinon les japonaises dont on a (à mon avis un peu facilement) tendance à dire qu'elles ont la peau plus épaisse et grasse n'en seraient pas si fan.

J'ai découvert l'huile DHC pour ma part pour la première fois il y a quelques années et j'y suis revenue naturellement, après les moult tests que j'évoquais cette année. Je trouve aujourd'hui que c'est l'une des meilleures en terme de rapport qualité / prix.

Son packaging est simple mais pratique et bien pensé grâce au flacon pompe qui délivre en une ou deux pressions la quantité suffisante pour se démaquiller.

Sans parfum, sans colorant, sans paraben, sans huile minérale, la liste des composants est par ailleurs très courte ce qui est de bon augure.

olea europaea (olive) fruit oil, caprylic/capric triglyceride, sorbeth-30 tetraoleate, pentylene glycol, phenoxyethanol, tocopherol, stearyl glycyrrhetinate, rosmarinus officinalis (rosemary) leaf oil

Le premier ingrédient est l'huile d'olivEbe, emblème d'ailleurs de DHC, ce qui peut surprendre quand on a une vague idée du nombre d'oliviers existants au Japon. Néanmoins, je ne peux que reconnaître les multiples vertus de huile extraite du fruit de cet arbre traditionnellement méditerranéen.

Pour ses produits, DHC utilise plus particulière "la flor de aeite", une huile d’olive vierge qui est extraite d’olives vertes bio cueillies à la main. Exclusivement composée du précieux liquide qui s’écoule naturellement des olives après la première étape du broyage, l'huile est recueillie goutte à goutte sous le seul effet de la pesanteur, puis filtrée dans les laboratoires de DHC au Japon.

Elle se distingue donc de l’huile d’olive vierge classique, produite par pressage mécanique, par la pureté absolue de sa composition et la finesse extrême de sa texture.

avis_test_huile_DHC__3_.jpg

En terme d'utilisation, c'est on ne peut plus simple !

On met une pression (ou deux si l'on est très maquillée ou que l'on porte du maquillage waterproof) dans le creux de sa main. La texture est fine et liquide. On répartit dans l'ensemble des paumes et sur la pulpe des doigts et on vient appliquer ses mains sur son visage et masser les paupières (sans oublier de masser ses cils) avec ses doigts. Même si vous avez du mal à utiliser vos doigts, essayez de vous forcer les premières fois. Le coton peut être utilisé également mais je trouve que l'on part le côté écologique avec un déchet à jeter et qu'on perd énormément en efficacité, notamment au niveau du démaquillage des cils qui est fait en profondeur avec doigts + huile.

On passe nécessairement par une étape où l'on ressemble à un ramoneur au sortie de la cheminée. Comprenez que vous aurez du noir un peu partout. Pour le glamour on repassera mais ce n'est que l'histoire d'une minute maximum. Après quoi, toujours avec ses mains, on vient ajouter de l'eau (pour ma part tiède ou chaude) sur son visage et l'huile s'émulsionne très bien. En quelques secondes, l'huile DHC étant hydrophile, on débarrasse notre visage de ses impuretés.

demaquillage_huile.gif

On peut directement appliquer sa crème de nuit ensuite. Personnellement je préfère appliquer ma mousse nettoyante avant.

Je voulais également aborder la question du prix. L'huile DHC avec un prix de vente conseillé à 27 € est dans la moyenne haute. On la trouve toutefois régulièrement à prix réduit à Parashop ou Monoprix. J'achète la mienne le plus souvent sur l'e-shop Birchbox.

Pour moi, l'huile DHC est un exemple d'efficacité. Le seul point qui pourrait être amélioré à mon sens est son parfum. S'il n'est pas désagréable car neutre, il pourrait être plus féminin. Néanmoins, je préfère que l'huile sente l'huile d'olive et ait une liste d'ingrédient courte, plutôt que de voir entrer dans la composition des parfums de synthèse bien chimiques. 

Et vous, quelle est votre routine démaquillage ? Avez-vous déjà testé l'huile DHC ?