bonne_annee_2016.JPG

3ème jour de l'année 2016, et je me décide à montrer le bout de mon museau.
Une nouvelle année s'est terminée.
2015, avec des épisodes personnels et nationaux difficiles et parfois même douloureux, m'a fait réfléchir, et je crois bien aussi, un peu mûrir.

J'avais envie de revenir aujourd'hui par ici pour vous souhaiter avant toute chose une très belle année 2016. Parce-que j'ai découvert que malgré mon manque de régularité, malgré mon absence de plusieurs semaines parfois, vous continuez à être fidèles à Un battement de Sil... Il y a ces petits mots que vous m'envoyez de temps à autres pour me demander si tout va bien, ces petits commentaires que je n'espère pas recevoir et que je découvre, sur d'anciens comme de nouveaux articles, et qui viennent illuminer mes soirées. Il y a aussi les "stats" dont je me moque éperdument mais qui m'indiquent que les fidèles passent toujours régulièrement par ici.

Pour tout ça, merci.

Ce n'est pas un secret, j'ai songé plus d'une fois à fermer Un battement de Sil... parce-que cette exposition sur la toile, bien que réfléchie, m'effraye, m'empêchant de me sentir complètement libre de vous en dire plus certaines fois. La gestion vie personnelle/vie professionnelle est parfois complexe. Au delà du manque de temps qui est une vraie contrainte, je me suis toujours attachée à ce que mon blog soit "vrai", c'est à dire qu'il ne soit pas formaté et qu'on trouve de vrais morceaux de Silana dans mes articles, quitte à ce que ça puisse me mettre en danger parfois. Ne pas écrire plutôt que d'écrire des articles sans âme a toujours été mon parti pris.

Avec le recul, je suis heureuse de ne pas avoir mis un terme à ces 6 années de blogging et de pouvoir continuer à écrire la suite de l'histoire avec vous, même si nous sommes passés de près de 300 articles par an à seulement à peine 80 cette année.

En 2016, je ne vais pas vous promettre de revenir en fanfare. Je ne sais pas quel rythme je pourrai tenir mais j'aimerais écrire davantage, vous proposer des tests qualitatifs qui vous aideront à faire vos choix, mais aussi continuer de vous faire découvrir de nouveaux produits.

Pas plus de résolution que cela. Pour le reste, on tâchera en 2016, comme pour chaque année d'être heureux.

Accéder au bonheur, ne serait-ce que de temps à autre, c'est tout ce que je vous souhaite.

A très vite.