"Crinière de rêve", le nom de cette catégorie me fait doucement rigoler. Quand j'y repense... A l'époque de la création d'Un battement de Sil..., j'avais une masse de cheveux qui, sans être extraordinaire, se défendait bien. J'ai toujours, toujours eu les cheveux fins ET raides. Et pendant longtemps, jusqu'à mes 22 ans à peu près, je les avais aussi relativement fournis. Aujourd'hui c'est loin d'être le cas.

En réalité, ça va de mal en pis. Un peu comme ma peau en fait. Lorsque je compare des photos avant/après, c'est assez flagrant. Adolescente, une peau sans un défaut, plutôt sèche et sensible mais sur laquelle je n'appliquais qu'une seule crème, une Nivea à prix très très doux. Aujourd'hui, des imperfections à tout va que mon fond de teint peine à couvrir.

Forcément, lorsque je m'en plains, les remarques de mon entourage ne manquent pas de fuser : "toute façon, c'est sûr qu'avec tous les trucs que tu te mets sur le visage, ça ne peut pas lui faire du bien". Pourtant, je suis loin d'être une kamikaze et je m'astreins à suivre des routines sur des périodes qui vont de 3 à 6 mois.

Malgré tout, il m'arrive de céder au discours paranoïaque de mon chimiste de père et de me demander, si par hasard, il n'aurait pas raison quand il me dit "de l'eau et du savon de Marseille, c'est ce qu'a utilisé ta grand-mère toute sa vie et regarde, elle est plutôt bien conservée". Après tout, qu'on les marque à gagner si elles soignent vraiment notre peau ? Alors, quelques jours, j'arrête tout, me démaquille avec de l'huile, et brumise de l'eau thermale en guise de soin pour ma peau.

Vous voulez que je vous dise ? Je ne suis pas si effrayante ! Certes, après quelques jours, ma peau tiraille et est inconfortable mais ce n'est pas si terrible. Peut-être qu'avec le temps, elle s'habituerait et trouverait sans soins son propre équilibre. J'ai trop peur d'essayer alors je retourne vite à mes routines en me disant qu'il vaut mieux - tout de même - prévenir que guérir.

Le lien avec Lush ?

Aucun. Sauf à vous dire que dans ma quête de cheveux volumineux et soyeux, on m'a dirigé vers deux petits flacons, Mousse Brune et Veganese, pour lesquels j'avais envie de vous faire un retour.

lush_shampooing.JPG

Lush est une marque que j'ai appris à aimer avec le temps. Au début c'était vraiment pas gagné. Et puis, petit à petit, grâce notamment à des produits comme Nénés chéris ou encore Balançoire, on s'est apprivoisées. On va dire que mes deux années passées à vivre à côté de La Défense y ont également contribué puisque je passais très très souvent devant la boutique en sortant du métro.

Mousse Brune (shampooing) - 20,95 € les 500 g

L'ingrédient phare, et ingrédient numéro 1 - de ce shampooing c'est le stout irlandais, autrement dit une bière brune très forte brassée à partir de céréales et de sucre. Les vertus de la bière sont connues de la nuit des temps, notamment pour l'action réparatrice grâce au houblon et l'effet volume obtenu grâce au malt. On trouve également dans ce shampooing de l'huile essentielle de citron qui apporte de la vitalité et permet d'éliminer les frisottis.

A l'utilisation, c'est un vrai shampooing plaisir. L'odeur sous la douche, puis qui tient ensuite sur les cheveux quelques heures voir une journée, est vraiment originale, chaude, différente et terriblement addictive (comme souvent chez Lush). On a beaucoup de mousse, sans doute parce-que, si Lush n'utilise pas de silicones, on trouve toutefois des sulfates (PAS BIEN !). Toutefois le résultat est là : des cheveux propres, brillants et surtout légers et qui gagnent donc en volume.

Au final, c'est un shampooing que j'ai beaucoup aimé notamment pour l'effet cheveux brillant. Malgré tout, ce n'est pas le gros coup de cœur. J'ai trouvé en effet que sans après-shampooing, il laissait mes cheveux secs. A prix équivalent, je lui préfère par exemple le shampooing au lin de chez Klorane.

Veganese (après-shampooing) 

Point commun entre Mousse Brune et Veganese ? Le jus de citron frais présent dans ces deux produits. Dans Veganese, c'est même l'ingrédient principal. Après-shampooing végétalien, Veganese a une odeur relativement agréable (contrairement à Viva la Révolution ! que je ne supporte pas - proche du Dior Homme ?) fait bien son job en hydratant les cheveux et en les laissant tout doux. Par contre, et contrairement au shampooing, il faut beaucoup de produit, le tube se vide très vite.

Au final, je suis assez partagée sur ces deux produits capillaires. Le shampooing m'a beaucoup plu et je le rachèterai peut-être dans un avenir proche, plus pour l'effet brillance que volume et malgré la présence de sulfates. Par contre, malgré l'efficacité de l'après-shampooing, je trouve le rapport qualité/prix un peu cher puisqu'il faut beaucoup de produit à chaque fois. 

Je pense repasser très prochainement dans une boutique Lush (elles sont loin de chez moi maintenant), vous avez des produits capillaires à me conseiller ?